🏰 #47 Dossier : Investir dans les bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques âšĄïž 🔌 - 🔐

Bonjour Ă  toutes & Ă  tous đŸ€—

Je suis ravi de vous retrouver pour ce 24e dossier ! ✍

Vous ĂȘtes dĂ©sormais plus de 700 Ă  me lire ! 🙏

Aujourd’hui, je fais le point sur les bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques. âšĄïž Vous ĂȘtes nombreux Ă  m’avoir demandĂ© mon avis sur ce secteur, et quelle valeur privilĂ©gier. Dans ce dossier, je fais le point sur ce marchĂ©, ses opportunitĂ©s, ses risques, et les principaux acteurs de ce secteur !

Temps de lecture : 20 minutes.



Nous soutenir 🙌

Si vous souhaitez soutenir cette newsletter, et recevoir toutes nos idĂ©es d’investissement, ainsi qu’avoir accĂšs Ă  nos portefeuilles & Ă  notre communautĂ©, vous pouvez rejoindre la version Premium 💎 du Fortress Club.

Tout ça, pour seulement 60€/an, soit 8€/mois ou 1€/semaine.

On ne dit pas, le savoir, c’est le pouvoir ? 💰


La version Podcast 🎧

Cet article est aussi disponible en version podcast sur YoutubeSpotifyApple Podcasts et sur notre site Anchor.


Le marchĂ© đŸ’â€â™‚ïž

Déjà de quoi parle-t-on précisément ?

Quand on parle d’investir dans les bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques, je prĂ©sume qu’on parle principalement des bornes de recharge publiques ou semi-privĂ©es (en entreprises). Cependant, il ne faut pas nĂ©gliger les bornes privĂ©es (celle que vous pouvez avoir dans votre maison).

Avant de vous parler des acteurs de ce secteur, je veux commencer par parler du potentiel de ce marchĂ©, qui semble immense. đŸ€Ż

Un marchĂ© Ă  fort potentiel 🚀

Le marché des bornes de recharge est en pleine ébullition actuellement.

La raison ? Il faut absolument multiplier les points de recharge alors que le marchĂ© des vĂ©hicules Ă©lectriques pourrait ĂȘtre multipliĂ© par 5 dans les prochaines annĂ©es. C’est une condition essentielle au dĂ©veloppement des voitures Ă©lectriques.

Par ailleurs, dans le but de favoriser la transition écologique, de nombreux gouvernements encouragent le développement de ces points de recharge.

Par exemple en France đŸ‡«đŸ‡·, le ministĂšre de la Transition Ă©cologique a annoncĂ© en octobre 2020 un objectif de 100 000 bornes ouvertes au public en France d’ici fin 2021, soutenu plus de 100M€ de subvention. En fĂ©vrier 2021, ce ministĂšre s’est ajoutĂ© un objectif d’avoir 440 aires de services Ă©quipĂ©es de stations de recharge ultrarapides le long des autoroutes françaises d’ici fin 2022. Pour finir, dans le cadre du plan de relance post-Covid, le gouvernement a attribuĂ© 100 M€ supplĂ©mentaires au plan annoncĂ© en octobre.

À une plus grande Ă©chelle, l'Union europĂ©enne đŸ‡ȘđŸ‡ș s’est fixĂ© un objectif de 1 million de points de recharge Ă©lectrique en 2025. En 2020, l'UE comptait quelque 224 500 points de recharge accessibles au public.

Ce qu’il faut retenir : C’est donc un marchĂ© qui est en pleine croissance et qui devrait connaĂźtre un dĂ©veloppement trĂšs important sur les prochaines annĂ©es. Ce dĂ©veloppement se fera bien sur en prioritĂ© dans les pays dĂ©veloppĂ©s en Europe, en AmĂ©rique du Nord et en Asie, puis dans certains pays en voie de dĂ©veloppement (la Chine surtout).


Qui sont les clients ? 🧐

Vous le savez, c’est une question que j’aime bien me poser. Elle permet souvent de mieux comprendre la demande.

Dans le cas des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques, c’est assez simple.

  1. Vous avez les particuliers qui possÚdent des véhicules électriques ;

  2. Les entreprises, qui gÚrent des flottes de véhicules électriques ou qui équipent leurs parkings pour les véhicules de leurs employés ;

  3. Les collectivitĂ©s territoriales, qui sont apparemment les principaux financeurs de ce genre d’infrastructure ;

Ce qu’il faut retenir : Plus il y aura de voitures Ă©lectriques plus les particuliers Ă©quiperont leurs maisons. De ce fait, cela incitera les entreprises Ă  Ă©quiper leurs parkings pour leurs employĂ©s. Par ailleurs, les flottes de vĂ©hicules utilitaires Ă©lectriques se dĂ©veloppent Ă©normĂ©ment. C’est notamment un moyen pour les entreprises d’amĂ©liorer leur bilan carbone. Pour finir, les collectivitĂ©s territoriales devraient continuer de financer massivement ce type d’infrastructures au grĂ© des Ă©lections et des plans d’investissements dans chaque pays.


Une prĂ©cision 🏱

Pour les entreprises, ces achats d’équipement peuvent se faire sous la forme de partenariats. Ce genre de choses est gĂ©nĂ©ralement destinĂ© aux trĂšs grandes entreprises avec un nombre trĂšs important d’emplacements Ă  Ă©quiper.

Les emplacements sont aussi stratĂ©giques pour les opĂ©rateurs de bornes de recharge, d’ou les annonces frĂ©quentes de partenariats avec les entreprises qui ont des grands parkings (HĂŽtels, Grandes Surfaces ou Restaurants).

Un exemple : G2mobility (Total) qui fait des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques a conclu un partenariat avec le groupe hĂŽtelier Accor pour Ă©quiper les 1500 hĂŽtels du groupe.


Les acteurs du secteur 🏡

Les bornes privĂ©es semblent dĂ©jĂ  ĂȘtre un secteur trĂšs concurrentiel avec peu de barriĂšres Ă  l’entrĂ©e. Tous les constructeurs qui vendent des vĂ©hicules Ă©lectriques en proposent. BMW a par exemple une gamme complĂšte pour Ă©quiper la maison avec diffĂ©rente puissance (ils proposent mĂȘme des bornes publiques !). C’est la mĂȘme chose chez Tesla, Renault, Nissan etc.

Sur ce type de borne, la puissance est gĂ©nĂ©ralement de 3, 7 ou 22 kW pour un prix variant de 300 Ă  1200€ environ.

Au-delĂ  des constructeurs automobiles (qui doivent faire appel Ă  des sous-traitants pour fabriquer leurs bornes), il existe aussi de nombreux acteurs indĂ©pendants. Par exemple, en cherchant rapidement sur internet, j’ai trouvĂ© des bornes Ă©quivalentes pour la maison Hager, Wallbox, Schneider Electric, EVBOX (Engie) et New Motion (Shell).

Ce que je constate : c’est que la plupart des fabricants sont prĂ©sents Ă  la fois dans les bornes de recharges pour la maison, et dans les bornes publiques ou pour les entreprises.

Au-delĂ  des grands acteurs qui font des bornes Ă  destination des particuliers, j’ai trouvĂ© sur ce site (lien ici) une multitude de plus petits fabricants de bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques.

En rĂ©sumé  D’un cĂŽtĂ©, il y a des multinationales qui ont dĂ©veloppĂ© des divisions “Borne de recharge Ă©lectrique” (Engie đŸ‡«đŸ‡·, Schneider Eletric đŸ‡«đŸ‡·, ABB 🇹🇭, Shell đŸ‡łđŸ‡± etc.) et de l’autre, une multitude de petits acteurs qui font aussi des bornes mais qui ont une prĂ©sence gĂ©ographique plus limitĂ©e (souvent des acteurs locaux qui gagnent des marchĂ©s locaux).


Mon impression đŸ‘šâ€âš–ïž

C’est un marchĂ© qui semble trĂšs concurrentiel avec peu de barriĂšres Ă  l’entrĂ©e. Visiblement, construire ce type de borne n’est pas rĂ©servĂ© aux grands groupes et ne nĂ©cessite pas des montants importants Ă  dĂ©penser en R&D
 D’oĂč l’existence de nombreux petits acteurs
 Qui vont certainement arriver Ă  gagner des petits marchĂ©s locaux. (Les collectivitĂ©s territoriales vont certainement favoriser un peu leurs industries locales).

Qui dit secteur trĂšs dispersé  Dis concentration Ă  venir. Beaucoup d’acteurs se sont mis sur ce marchĂ©, en consĂ©quence, la concurrence va ĂȘtre rude dans les annĂ©es Ă  venir, et les appels d’offres devraient faire chuter les prix. De ce fait, il serait naturel qu’il y ait une concentration dans ce secteur, avec des fusions ou des rachats pour profiter d’économie d’échelle.

D’oĂč ma conclusion. 👉 Alors que de trĂšs gros acteurs avec des moyens illimitĂ©s sont dĂ©jĂ  sur ces marchĂ©s
 Je ne donne pas cher de la peau des petits acteurs qui ne sont pas trĂšs innovants (ie qui ont un produit au top voire meilleur que les plus gros). Quand vous ĂȘtes un gros acteur, vous pouvez bĂ©nĂ©ficier d’économie d’échelles importantes. Et comme nous l’avons vu prĂ©cĂ©demment, beaucoup de ces marchĂ©s se gagnent par des appels d’offres (entreprise ou public)
 Ou le facteur de prix est souvent dĂ©terminant.

D’oĂč ma conviction. 👉 Comme le potentiel de ce marchĂ© semble immense, je pense qu’il y en aura un peu pour tout le monde. Les gros acteurs avec les meilleurs produits et les meilleurs prix ont de fortes chances de croquer une grande part de ce marchĂ©. À cĂŽtĂ© de ces grands acteurs, les petits fabricants devraient arriver Ă  gagner des contrats, mais Ă  la longue, cette activitĂ© ne sera pas trĂšs rentable et ils sortiront du marchĂ© ou se feront racheter pas trĂšs cher.


Les acteurs cotĂ©s en Bourse 📈

Il existe globalement 2 types d’acteurs cotĂ©s en Bourse sur ce marchĂ©.

  • Les multinationales qui ont une branche dĂ©diĂ©e Ă  cette activitĂ© ;

  • Les acteurs spĂ©cialisĂ©s ;

Les multinationales 🏱 🌎

Voici la liste non exhaustive des grandes entreprises prĂ©sentes dans ce secteur. Pour ces entreprises, la croissance du marchĂ© des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques est une cerise sur le gĂąteau, car elle ne reprĂ©sente qu’une infime partie de leurs activitĂ©s. C’est une activitĂ© parmi d’autres. PlutĂŽt que de vous inciter Ă  devenir actionnaire, le fait d’ĂȘtre aussi prĂ©sent sur ce marchĂ© peut vous conforter dans vos convictions d’investissement, en sachant que cette entreprise est aussi prĂ©sente sur ce marchĂ©.

  • Total đŸ‡«đŸ‡· (filiale G2mobility) ;

  • ABB 🇹🇭;

  • Shell đŸ‡łđŸ‡± (New Motion) ;

  • Schneider Electric đŸ‡«đŸ‡· ;

  • Legrand đŸ‡«đŸ‡· ;

  • Tesla đŸ‡ș🇾 (fabrique ses propres bornes).

  • Nexans đŸ‡«đŸ‡· (IES-Synergy)

  • E.ON đŸ‡©đŸ‡Ș

  • Siemens đŸ‡©đŸ‡Ș

  • Engie đŸ‡«đŸ‡· (40% de EVBox)

Une info : ABB qui semble en pointe dans ce domaine va peut-ĂȘtre introduire en Bourse sa division “Borne de recharge Ă©lectrique”. Affaire Ă  suivre.

Les acteurs spĂ©cialisĂ©s âšĄïž

Si vous souhaitez miser Ă  fonds sur cette thĂ©matique, c’est en effet plus du cĂŽtĂ© des acteurs spĂ©cialisĂ©s que vous devez vous pencher.

  • EVgo đŸ‡ș🇾 est un opĂ©rateur de borne de recharge indĂ©pendant aux US. Par indĂ©pendant, j’entends indĂ©pendant de tout constructeur. À la diffĂ©rence de Tesla qui a construit un rĂ©seau de bornes compatibles uniquement avec les Tesla, EVgo construit un rĂ©seau de bornes de recharge rapide pour voitures Ă©lectriques Ă  travers tous les US. Ces bornes sont soit en accĂšs libre, soit pour des opĂ©rateurs particuliers comme des loueurs (Avis Budget est client) ou des fabricants de voitures (BMW, GM etc.). C’est le leader des bornes de recharges gĂ©rĂ©es de maniĂšres indĂ©pendantes. EVgo n’est pas cotĂ© en Bourse mais il est en train de fusionner avec une SPAC cotĂ©e en Bourse nommĂ©e “Climate Change Crisis Real Impact I” (symbole “CLII”). La clĂŽture de cette opĂ©ration est attendue d’ici juin. En se combinant, avec cette SPAC qui va changer de symbole pour “EVGO”, l’entreprise aura une valorisation de prĂšs de 2,6 Mds$ et 575 M$ en cash pour se dĂ©velopper. L’entreprise prĂ©voit d’ĂȘtre rentable en 2026.

  • Chargepoint đŸ‡ș🇾 est un fabricant de borne de recharge indĂ©pendant trĂšs prĂ©sent en AmĂ©rique du Nord et en Europe. À la diffĂ©rence de EVgo qui est aussi opĂ©rateur, Chargepoint ne fait que vendre des stations de recharge clĂ©s en main Ă  ses clients (des constructeurs auto, des entreprises, des collectivitĂ©s etc.). L’entreprise compte continuer son dĂ©veloppement international et s’étendre Ă  encore d’autres pays. L’entreprise s’est aussi introduite en Bourse en fusionnant avec une SPAC, et est cotĂ©e en Bourse sous le symbole “CHPT”. La sociĂ©tĂ© a une valorisation est de 6,7 Mds$ et prĂšs de 650 M$ de cash en banque. L’entreprise prĂ©voit d’ĂȘtre rentable d’ici 2024/2025. Chargepoint permet de parier sur la tendance de l’équipement des bornes de recharge dans les pays occidentaux.

  • Alfen đŸ‡łđŸ‡± est un fabricant de matĂ©riel Ă©lectrique nĂ©erlandais. Le groupe est historiquement un fabricant de transformateur Ă©lectrique (60% de son activitĂ©), mais il a dĂ©veloppĂ© depuis 2008 une activitĂ© de borne de recharge Ă©lectrique qui reprĂ©sente dĂ©sormais 30% de son chiffre d’affaires. Le groupe rĂ©alise principalement son chiffre d’affaires aux Pays Bas (67%) et en Europe (32%). C’est un des leaders europĂ©ens des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques. Le groupe est cotĂ© sur Euronext sous le symbole “ALFEN”. Il a actuellement une valorisation de 1,2 Mds€ et une trĂ©sorerie nette de 35M€. Par ailleurs, Alfen est une entreprise rentable, qui a rĂ©alisĂ© lors de son dernier exercice 245 M€ de chiffre d’affaires pour 16 M€ de rĂ©sultat net. Le consensus anticipe une forte croissance des ventes du groupe sur les prochaines annĂ©es, ainsi qu’une amĂ©lioration de sa rentabilitĂ©.

  • EVBox đŸ‡«đŸ‡· đŸ‡łđŸ‡± est une entreprise basĂ©e aux Pays Bas mais contrĂŽlĂ© Ă  100% par le groupe français Engie qui commercialise des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques. Le groupe semble ĂȘtre le leader des bornes de recharge en Europe et a un business model similaire Ă  Chargepoint qui est de vendre des Ă©quipements mais ne pas s’occuper de l’exploitation, si ce n’est de l’entretien via des services. EVBox va s’introduire en Bourse en fusionnant avec la SPAC TPG Pace Beneficial Finance Corp cotĂ© en Bourse sur la Nasdaq sous le symbole “TPGY”. À l'issue de l'opĂ©ration, EVBox aura une valorisation de 969 M$, 425 M$ en trĂ©sorerie. EVBox anticipe un EBITDA positif en 2023. Engie va garder une participation de 40% dans EVBox.

  • DBT đŸ‡«đŸ‡· est un petit fabricant français de transformateur qui a aussi dĂ©veloppĂ© une activitĂ© borne de recharge Ă©lectrique. Sa capitalisation est infĂ©rieure Ă  10 M€ et l’entreprise fait des pertes depuis son introduction en Bourse en 2015. En consĂ©quence, c’est un investissement trĂšs risquĂ©. Je me devais simplement de le citer.


Mon point de vue đŸ‘šâ€âš–ïž


Comme vous l’avez compris, le secteur des bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques est clairement un secteur d’avenir. Autant sur le secteur de l’hydrogĂšne, il y a encore des doutes sur l’utilisation potentielle, et sur l’amplitude de cette utilisation, autant sur l’électrique on est dans le concret. La plupart des constructeurs sont en train (si ce n’est dĂ©jĂ  fait) de sortir des vĂ©hicules Ă©lectriques performants, et les Etats poussent Ă  une plus grande utilisation de l’électrique via des subventions sur les vĂ©hicules, mais aussi via des grands plans d’investissement dans les bornes de recharge. Donc, clairement, le marchĂ© des bornes de recharge est appelĂ© Ă  fortement croĂźtre sur les prochaines annĂ©es.

Cependant, qui dit forte croissance
 Dit fortes convoitises
 Et donc forte concurrence ! Il existe une multitude d’acteurs qui font visiblement la mĂȘme chose (avec peu de diffĂ©rences technologiques). Visiblement, il n’est pas trĂšs compliquĂ© de fabriquer ces bornes de recharge pour voitures Ă©lectriques. En synthĂ©tisant on pourrait dire qu’il existe finalement 3 catĂ©gories d’acteurs, les multinationales qui ont une filiale dĂ©diĂ©e (Schneider, ABB Total, Shell etc.), les entreprises spĂ©cialisĂ©es en forte croissance et trĂšs bien financĂ©es (EVgo, Chargepoint, Alfen et EVBox) et les petits groupes ou entreprises spĂ©cialisĂ©es qui tentent de se faire une place parmi les 2 premiĂšres catĂ©gories. Rien qu’en France, j’ai dĂ©jĂ  trouvĂ© une multitude d’acteurs, je n’imagine pas ce que ça doit ĂȘtre Ă  l’échelon mondial.

En consĂ©quence, ce marchĂ© va ĂȘtre trĂšs dur pour les petits acteurs et j’aurais donc tendance Ă  miser sur des gros acteurs trĂšs bien financĂ©s. Si on veut jouer cette thĂ©matique pleinement, il faut la jouer avec des Pures Players (EVgo, Chargepoint, EVBox) ou des entreprises dont ces activitĂ©s reprĂ©sentent une part importante du chiffre d’affaires (dĂ©jĂ  30% chez Alfen).

Je n’ai pas parlĂ© valorisation mais vous vous en doutez, ce secteur est trĂšs cher. Chargepoint (“CHPT”) est dĂ©jĂ  cotĂ© en Bourse, et EVgo (“CLII”) et EVBox (“TPGY”) le sont presque. Alfen (“ALFEN”) est un cas Ă  part car cĂŽtĂ© depuis 2018. Un point amusant, toutes ces entreprises ont lourdement chutĂ© sur les 3 derniers mois (-40 Ă  -50%) en raison d’un dĂ©gonflement d’une bulle sur ces valeurs trĂšs “d’avenir”. Un autre point amusant est que Chargepoint et EVgo se trouvent toutes les deux “attractivement valorisĂ©e” par rapport au secteur des vĂ©hicules Ă©lectriques (comprenez “on est pas cher!”). C’est Ă©videmment plutĂŽt l’inverse, la palme de la prĂ©sentation tronquĂ©e revenant Ă  Chargepoint (👇 ) qui tente de faire passer qu’ils ne sont pas chers par rapport Ă  Tesla ou Peloton (🙃 ). Comme si Tesla Ă©tait valorisĂ© pour ses bornes ou que Peloton (qui fait des vĂ©los d’appartement Ă©lectrique đŸ’â€â™‚ïž ) avait un point en commun avec Chargepoint. đŸ€Šâ€â™‚ïž

Pour vous donner un ordre d’idĂ©e, Chargepoint anticipe 340 M$ d’EBITDA en 2027... Soit 19x la valorisation actuelle.

EVBox (qui est le vrai concurrent similaire de Chargepoint) ne donne pas de prĂ©visions en 2027 mais prĂ©voit d’avoir un EBITDA positif en 2023 (vs 2025 pour Chargepoint). En termes de valorisation, EVBox semble au moins 2 fois moins cher que Chargepoint (en termes de capitalisation par chiffre d’affaires).

EVgo anticipe 500 M$ d’EBITDA en 2027, soit 5,2x sa valorisation actuelle (le cours de la SPAC “CLII” est revenu proche de son prix d’introduction).

Pour finir, Alfen a un PER à 2023 de 33x et est valorisé 3x les ventes (vs le double pour EVBox encore plus pour Chargepoint).

En conclusion 🏁

Si je devais miser sur cette thĂ©matique, j’aurais tendance Ă  prendre un panier de plusieurs valeurs de ce secteur. Mes 3 choix sont par ordre de prĂ©fĂ©rence Alfen, EVBox et EVgo.

Plus prĂ©cisĂ©ment, je prendrais 40% d’Alfen, 30% d’EVBox et 30% d’EVgo.

Pourquoi j’élimine Chargepoint đŸ‡ș🇾 ? Car c’est celle dont la valorisation est la plus haute et exagĂ©rĂ©e. Un indice qui pouvait aussi le laisser penser, c’est que dans sa prĂ©sentation
 Chargepoint ne se compare pas Ă  EVgo ou EVBox
 mais Ă  Tesla ou Peloton etc
 Ce qui est logique vu qu’elle est bien plus cher que ses comparables les plus proches. Un autre point est que sa position de leader aux US est fragile. Si le groupe venait Ă  perdre cette position dans les annĂ©es Ă  venir, ce qui est fort probable au vu de la croissance des concurrents, sa valorisation pourrait baisser (Perte du Premium du leader).

Alfen đŸ‡łđŸ‡± est une entreprise qui gagne dĂ©jĂ  de l’argent et qui est trĂšs forte dans le nord de l’Europe. Avec Alfen, on est exposĂ© Ă  la croissance de la demande d’équipement de borne Ă©lectrique publique en Europe (et de transformateurs aux Pays Bas). Sa valorisation est Ă©levĂ©e, mais c’est finalement une des entreprises les moins cher de ce secteur. Plus la part de la branche Borne de recharge Ă©lectrique sera importante par rapport au reste du business, plus sa valorisation sera Ă©levĂ©e.

EVBox đŸ‡łđŸ‡± đŸ‡«đŸ‡· devrait avoir un EBITDA positif dĂšs 2023, ce qui, couplĂ© Ă  sa position de leader en Europe et de Challenger aux US, et Ă  une valorisation plus attractive que celle de leader du marchĂ© US Chargepoint, rend cette entreprise attrayante. En Misant sur EVBox, on mise sur la croissance de la demande d’équipement en borne de recharge en Europe et aux US avec une entreprise trĂšs bien financĂ©e et soutenue par des partenaires solides (Engie etc.)

Avec EVgo đŸ‡ș🇾 le pari est diffĂ©rent. Ici, au-delĂ  du simple Ă©quipement, on mise aussi sur l’exploitation (ie la station-service de recharge Ă©lectrique). D’un cĂŽtĂ©, il y a le business industriel d’équipement et de services (entretien), de l’autre il y a un cĂŽtĂ© infrastructure (plus rĂ©current). Par ailleurs, EVgo se dĂ©veloppe aussi en partenariats avec des entreprises ayant des flottes Ă  gĂ©rer (comme LYFT par exemple). EVgo est devant la concurrence en termes de satisfaction client pour recharger son vĂ©hicule, mais aussi en termes de marge d’EBITDA (👇 ).


Étant donnĂ© que les SPAC citĂ©es plus haut sont cotĂ©es en Bourse, elle intĂšgre dĂ©jĂ  le fait d’ĂȘtre “une part” de ces entreprises. En consĂ©quence, on peut dĂ©jĂ  se positionner sur ces entreprises en achetant la SPAC qui va fusionner avec. Le changement de nom n’est qu’une question de mois qui ne change rien fondamentalement Ă  la valorisation alors que l’information de la fusion est dĂ©jĂ  connue.

Pour rappel, Alfen est cĂŽtĂ© Ă  Amsterdam sous le symbole “ALFEN”, EVBox va ĂȘtre cĂŽtĂ© aux US via la Spac ayant pour symbole “TPGY”, et EVgo Ă©galement aux US via la Spac ayant pour symbole “CLII”.


Dernier point 🚹

MĂȘme si miser sur ces 3 valeurs est un pari sur l’avenir qui a plus de chance de se rĂ©aliser que miser sur les valeurs “hydrogĂšnes”, les valorisations dans ce secteur restent trĂšs Ă©levĂ©es. En consĂ©quence, ces valeurs ne doivent pas reprĂ©senter une part importante de votre portefeuille globale.

Pour finir, compte tenu de leur valorisation et du contexte global des marchĂ©s avec une crainte de remontĂ©e des taux et d’une rotation des investisseurs vers les valeurs non-Growth, il vaut mieux investir sur ces 3 entreprises en plusieurs fois d’ici la fin de l’annĂ©e.

Compte tenu du profil de ces entreprises et du contexte actuel, ces 3 actions sont plutĂŽt adaptĂ©es aux profils Offensif et Dynamique, qu’au profil EquilibrĂ©. Ce sont des valeurs Ă  dĂ©tenir sur plusieurs annĂ©es dans un PEA (Alfen) ou un Compte titre (EVgo / EVBox).


Nous rejoindre 👋

Si vous souhaitez dĂ©couvrir chaque semaine des idĂ©es d’investissement avec une approche mixant les fondamentaux et le contexte de marchĂ© (comme - Une pĂ©pite de la robotique Ă  saisir ? đŸ€– đŸ”„), vous pourriez ĂȘtre intĂ©ressĂ©s par notre abonnement Premium.

Rejoindre le Fortress Club Premium, c’est recevoir toutes nos idĂ©es d’investissement ou nos dossiers en temps rĂ©el, mais c’est aussi avoir accĂšs Ă  nos portefeuilles & Ă  notre communautĂ© d’investisseurs.

Tout ça, pour seulement 60€/an, soit 8€/mois ou 1€/semaine. A ce prix-lĂ , je suis presque l’AbbĂ© Pierre des finances personnelles ?


J’espĂšre que ce 47e “dossier spĂ©cial” vous aura aidĂ© Ă  mieux comprendre certains concepts.

Si vous avez la moindre question, n’hĂ©sitez pas Ă  m’écrire Ă 

mathieu@fortress-newsletter.com

Je vous répondrai avec grand plaisir !

À trùs vite,

Mathieu


À votre tour !


  1. Avez-vous des entreprises en tĂȘte dans lesquelles vous avez envie d’investir ? Dites-moi en commentaire, on en parle !

  2. Vous pensez que cette Ă©dition peut servir Ă  quelqu’un ? Cliquez sur le petit cƓur ❀ et partagez :

Share Fortress Club


Et n’oubliez pas
 Soyez conscient(e) des risques.

Tous les investissements (en bourse ou ailleurs) comportent des risques de perte en capital. Plus un investissement peut rapporter, plus il est risquĂ©. N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin. Les informations prĂ©sentĂ©es dans notre newsletter ou sur notre site vous sont communiquĂ©es Ă  titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat. Cette newsletter est faite pour ceux qui souhaitent se lancer dans le monde de l’investissement. Il est primordial de toujours rĂ©flĂ©chir avant d’agir dans ce domaine.