L'appel du Bitcoin đŸ’č - 1/2

Bonjour Ă  toutes & Ă  tous đŸ€—

Faut-il investir dans le Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies ? c’est une question qui revient souvent et qui est d’actualitĂ© ! đŸ’â€â™‚ïž

Dans ce dossier, je vais tenter d’expliquer ce qu’est le Bitcoin, parler de son potentiel d’utilisation et d’investissement, mais aussi dĂ©monter quelques idĂ©es reçues ou croyances. Je vais parler aussi de l’Ethereum et du Bitcoin Cash.



Commençons par le commencement 🎬


Le Bitcoin c’est quoi ? đŸ’č

Quand on entend parler du Bitcoin, c’est souvent pour la folle progression de son prix📈 (+380 % en 2020). ForcĂ©ment, ce genre de hausse attire du monde. Nombreuses sont les personnes tentĂ©es de casser leur cochon 🐖 (qui leur rapporte moins que l’inflation) et de partir faire fortune en investissant dans le Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies đŸ€‘.

Au delĂ  de son aspect spĂ©culatif, le Bitcoin a une utilitĂ© originelle, celle d’effectuer des paiements sans intermĂ©diaire.

Selon le site officiel : “Bitcoin est un rĂ©seau de paiement novateur et une nouvelle forme d'argent.”

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle (ie non physique) qui ne dĂ©pend d’aucune banque centrale.

Cette monnaie virtuelle a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2008 par un certain Satoshi Nakamoto (sĂ»rement un pseudonyme), et est gĂ©rĂ©e depuis 2010 par un groupe d’informaticien.

L’ambition de Satoshi Nakamoto Ă©tait de dĂ©velopper un systĂšme alternatif plus efficace. Le mathĂ©maticien part du postulat que nous sommes contraints, pour garantir nos transactions, d’avoir recours Ă  des institutions financiĂšres. Cette situation engendre, selon lui, des frais trop importants. “Ce dont nous avons besoin, c’est d’un systĂšme de paiement Ă©lectronique basĂ© sur des preuves cryptographiques, qui permettrait Ă  deux parties qui le souhaitent de rĂ©aliser des transactions directement entre elles sans avoir recours Ă  un tiers de confiance.” Ainsi est nĂ© le Bitcoin đŸ’č

Une monnaie basée sur la Blockchain

Cette monnaie virtuelle est basĂ©e sur un algorithme appelĂ© la “Blockchain”. Le Bitcoin fonctionne grĂące Ă  des milliers d’ordinateurs Ă  travers le monde qui font tourner Ă  distance cette “Blockchain”.

La Blockchain est une technologie qui permet de stocker et de transmettre des informations de maniÚre transparente, sécurisée et sans organe central de contrÎle.

La confiance du systùme repose sur les “mineurs”.

Le terme de “mineur” dĂ©signe les personnes qui mettent Ă  profit leurs ordinateurs (souvent des ordinateurs ou des serveurs trĂšs puissants) pour valider les transactions. Pour valider une transaction, il faut que plusieurs ordinateurs dans le monde valident la transaction. C’est ce cheminement qui rend la Blockchain infalsifiable.

Une quantitĂ© limitĂ©e de Bitcoin 💎

Un des éléments qui fait la valeur du Bitcoin est que la blockchain du Bitcoin ne peut pas dépasser le seuil des 21 millions de Bitcoin. Il ne pourra jamais y avoir plus de 21 millions de Bitcoin en circulation.

Comme vous pouvez le voir ci dessous 👇, 89% des Bitcoins que peut crĂ©er la blockchain ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s.

Ce sont les mineurs qui s’occupent de la crĂ©ation monĂ©taire : une Ă©quation mathĂ©matique assez complexe leur est soumise toutes les 10 minutes et l’ordinateur le plus rapide reçoit une rĂ©compense en Bitcoins.

Les mineurs se rĂ©munĂšrent aussi avec les frais de transaction, dont le montant varie selon la saturation du rĂ©seau (de quelques centimes Ă  une dizaine d’euros).

Investir dans le Bitcoin, ça signifie quoi ? đŸ’”

Investir dans le Bitcoin signifie simplement acheter des bitcoins sur le marché (on expliquera plus bas comment faire).

Le Bitcoin est en rĂ©alitĂ© un actif financier. Vous pouvez acheter contre des Euros, 1 Bitcoin, au mĂȘme titre qu’une action en Bourse, qu’une devise d’un autre pays, ou qu’un lingot d’or.

Acheter un Bitcoin revient Ă  devenir propriĂ©taire d’une suite de chiffres et de lettres qui constitue une clĂ© virtuelle. Cette clĂ© virtuelle est unique et sert “d’adresse” oĂč seront stockĂ©s vos Bitcoins.

Le Bitcoin est certes un actif financier, cependant, c’est un actif à part. 👇


A quoi le Bitcoin est-il comparable ? đŸ€”


Est-ce que le Bitcoin est comparable à une action ? 📊

La rĂ©ponse est NON. Une action, c’est la plupart du temps, une petite part d’entreprise. Avec une action Total, vous ĂȘtes lĂ©galement propriĂ©taire d’une petite part (toute petite) de la sociĂ©tĂ© Total. Avec une action, vous avez gĂ©nĂ©ralement un droit de vote, et selon les sociĂ©tĂ©s, le droit Ă  un dividende.

Le Bitcoin, c’est juste
 un Bitcoin ! DĂ©tenir un Bitcoin ne vous donne aucun droit (si ce n’est celui de le dĂ©penser ou de l’envoyer Ă  un ami đŸ€™ ). Quand vous dĂ©tenez un Bitcoin, vous n’ĂȘtes pas actionnaire de la “Blockchain” du Bitcoin (le logiciel du Bitcoin), et vous n’avez aucun droit dessus. La Blockchain n’appartient Ă  personne, elle est “Open Source”, ce qui veut dire que tout le monde peut la copier et s’en servir. C’est d’ailleurs grĂące Ă  ce statut qu’ont pu Ă©merger de nombreuses autres crypto-monnaies. Certaines sont des copies pures et simples, la plupart sont des versions lĂ©gĂšrement diffĂ©rentes (souvent les dĂ©veloppeurs tentent d’amĂ©liorer une partie du code).

Est-ce que le Bitcoin est comparable Ă  une devise classique ? đŸ’”

La rĂ©ponse est NON. Certes, le Bitcoin et les devises classiques (Euros, Dollars etc) ont le mĂȘme usage thĂ©orique (ie effectuer des paiements), cependant, ils sont dans leurs fonctionnements respectifs, radicalement diffĂ©rents.

Les points communs 👇

  • La divisibilitĂ© : Une monnaie doit pouvoir ĂȘtre aisĂ©ment sĂ©parĂ©e et recombinĂ©e sans pour autant affecter ses attributs fondamentaux. Les devises classiques comme le Bitcoin sont bien divisibles. Ce qui permet d’effectuer des paiements avec un degrĂ© de prĂ©cision important.

  • La durabilitĂ© : Une monnaie doit passer le test du temps et des Ă©lĂ©ments. Elle ne doit ni s’abĂźmer, ni rouiller, ni changer au cours du temps. Le Bitcoin et les devises classiques Ă©tant immatĂ©rielle (ie pas un object physique), c’est aussi bon pour les deux.

  • La portabilitĂ© : Une monnaie digne de ce nom doit pouvoir ĂȘtre utilisĂ©e facilement au jour le jour, tout comme doit ĂȘtre capable d’ĂȘtre transportĂ©e facilement par une seule personne. Dans la thĂ©orie comme la pratique, le Bitcoin et les devises classiques sont de plus en plus similaires. Le Bitcoin a eu un temps d’avance sur les devises classiques. Ce n’est plus vraiment le cas.

  • Le fait d’ĂȘtre VĂ©rifiable : Il n’est pas possible de falsifier un Bitcoin. Il est aussi trĂšs difficile de falsifier (si ce n’est quelques billets par ci par la) des devises classiques.

Les diffĂ©rences 👇

  • La raretĂ© : Pour les devises classiques, il n’y a pas de limite Ă  la crĂ©ation monĂ©taire. Par exemple, la banque centrale europĂ©enne peut crĂ©er autant d’Euros đŸ’¶ qu’elle le veut. Il n’y a en thĂ©orie pas de limite. A l’inverse de tout ça, la Blockchain du Bitcoin ne pourra jamais crĂ©er plus de 21 Millions de Bitcoins. Il ne pourra jamais y avoir plus de 21 Millions de Bitcoins en circulation. C’est une diffĂ©rence fondamentale. De plus, le “halving” va entretenir la raretĂ© du Bitcoin (explications plus bas).

  • L’émetteur : La plupart des monnaies classiques sont Ă©mises par des banques centrales, qui dĂ©pendent d’un ou plusieurs pays. Dans le cas de l’Euro, c’est la banque centrale europĂ©enne (la BCE). En thĂ©orie, ce sont les Etats qui “garantissent” la valeur de leur monnaie. Les Etats font en sorte que vous ayez confiance dans leurs monnaies. Tout repose sur la confiance des utilisateurs de cette monnaie envers l’Etat qui Ă©met la monnaie.

Pour le Bitcoin, rien de tout ça. Le Bitcoin n’est affiliĂ© Ă  aucun pays ou entreprise, ni mĂȘme une personne en particulier. Sa valeur n’est garantie par rien, si ce n’est la confiance de ses utilisateurs entre eux et envers la technologie Blockchain.

  • Son acceptation : Les devises classiques sont acceptĂ©es partout. Cela n’est pas le cas du Bitcoin. Certes le Bitcoin est de plus en plus utilisĂ© sur le papier. Je dis sur le papier car oui, il y a de plus en plus de transactions
 Cependant, l’immense majoritĂ© de ces transactions est liĂ©e Ă  la spĂ©culation, et non des transactions pour payer quelque chose.

  • Les frais de transaction Ă©levĂ©s ? Le saviez vous ? En France, la moyenne des paiements par carte bancaire est de 51 €, et la moyenne des paiements sans contact est de 16 €. Avez vous dĂ©jĂ  tentĂ© d’envoyĂ© 51 € ou 16 € en Bitcoin ? Selon la plateforme et le moment, vous pouvez payer des frais trĂšs importantsƒ (un pourcentage important de la transaction) pour simplement envoyer des petits montants en Bitcoin. L’immense majoritĂ© des paiements sont des petits montants et le Bitcoin ne semble (dans sa forme actuelle) pas adaptĂ© pour rĂ©aliser la majoritĂ© des transactions. Pour les devises classiques, les frais sont trĂšs bas, et la plupart du temps, inexistants du cĂŽtĂ© du client (celui qui paye). Certaines crypto-monnaies ont dĂ©jĂ  rĂ©glĂ© ce problĂšme, j’en parle plus bas.

Est-ce que le Bitcoin est comparable Ă  un lingot d’or ? ⚜

La rĂ©ponse est plutĂŽt NON. En effet, on dit souvent que le Bitcoin est un “Or numĂ©rique” car comme pour l’or, il y a “une quantitĂ© finie de Bitcoin sur terre”.

Cependant je pense que cette comparaison est un peu fausse.

Les deux point communs :

👉 Certes, il y a en thĂ©orie une quantitĂ© finie d’or sur terre (comme le Bitcoin). Cependant, on sait fabriquer chimiquement de l’or. Aujourd’hui, il n’est pas rentable de fabriquer de l’or. Cependant, si le prix de l’or continue de monter, il pourrait un jour devenir rentable de fabriquer de l’or, et donc, on pourrait finalement recrĂ©er de l’or.

👉 Le cĂŽtĂ© “rĂ©serve de valeur”. Depuis longtemps dans l’histoire, l’or sert de rĂ©serve de valeur et constitue un rempart contre l'inflation. DĂ©jĂ  dans l’Égypte ancienne on utilisait l’or comme moyen d’échange “sĂ»r”. L’or a donc une histoire de plus de 2000 ans en tant que rĂ©serve de valeur. Depuis sa crĂ©ation en 2008 (soit 13 ans), le Bitcoin est vu par certains comme une valeur refuge. Une valeur refuge contre l’inflation qui pourrait ĂȘtre liĂ©e Ă  la crĂ©ation monĂ©taire. Pour moi, et ce n’est que mon avis, on est encore loin d’attribuer au Bitcoin, qui a une histoire trĂšs courte par rapport Ă  l’or, le statut de valeur refuge. Est-ce qu’en temps de crise les gens achĂšteront des bitcoins plutĂŽt que de l’or ? ça reste Ă  dĂ©montrer. Cependant, si le prix du Bitcoin continue de monter, il y aura peut-ĂȘtre un phĂ©nomĂšne autorĂ©alisateur qui fera que le Bitcoin sera considĂ©rĂ© par certains comme une rĂ©serve de valeur.

Les diffĂ©rences entre l’or et le Bitcoin :

A la diffĂ©rence du Bitcoin, l’or est utilisĂ© dans la vie courante. C’est une matiĂšre premiĂšre qui a intrinsĂšquement une utilitĂ© dans l’industrie et surtout dans les Bijoux. La consommation d’or par l’industrie et les bijouteries reprĂ©sente plus de la moitiĂ© de la demande mondiale d’or 👇. C’est Ă©videmment un facteur qui soutient les prix de l’or (sans ça l’or vaudrait-il moins ?). Pour le Bitcoin, il n’y a que la demande en investissement, pour l’or, la demande en investissement reprĂ©sente moins de la moitiĂ© de la demande globale.

Le Bitcoin, Ă  la diffĂ©rence de l’or, n’est pas soutenu par une demande industrielle. On ne fait rien (pour le moment) avec des Bitcoins, mis Ă  part spĂ©culer, et les transfĂ©rer Ă  une autre personne.


En fonction de quoi le prix du Bitcoin monte 📈 ou baisse 📉 ?

En fonction de l’offre et de la demande. Rien de plus.

Si beaucoup de personne se mettent Ă  acheter des Bitcoins, et que dans le mĂȘme temps, peu de personnes vendent (comme en ce moment), le prix de Bitcoin peut monter. Inversement, si beaucoup de personnes veulent se sĂ©parer de leurs Bitcoins, et que dans le mĂȘme temps, il y a peu d’acheteurs, le prix du Bitcoin peut baisser.

Pour que le prix du Bitcoin monte, il faut qu’il y ait de plus en plus de personnes qui aient envie d’acheter des Bitcoins. Il faut qu’il y ait plus d’acheteurs que de vendeurs. C’est aussi simple que ça. đŸ’â€â™‚ïž

Ces personnes peuvent ĂȘtre des particuliers, des investisseurs, des commerçants, des entreprises etc.

Pour quelles raisons on achĂšte du Bitcoin ? đŸ’č

La principale raison est pour moi le FOMO (fear of missing out / peur de rater quelque chose). Pour moi, c’est surtout la peur de rater l’énorme hausse du prix du Bitcoin qui attire des investisseurs (+380 % en 2020). Plus le prix du Bitcoin monte, plus le Bitcoin attire des investisseurs. Les variations du Bitcoin sont trĂšs importantes par rapport Ă  des indices boursiers, et rares sont les actions qui profitent de hausses aussi importantes.

Beaucoup de personnes achĂštent Ă©galement des Bitcoins dans une optique d’investissement long terme, estimant que le prix du Bitcoin va continuer de monter sur les annĂ©es Ă  venir pour diffĂ©rentes raisons.

Quelques fausses croyances đŸ€·â€â™‚ïž

  • “On parie sur l’avenir quand on achĂšte des crypto-monnaies !”

C’est plutĂŽt faux. La phrase correcte devrait plutĂŽt ĂȘtre “On parie sur une “spĂ©culation Ă  venir” quand on achĂšte des cryptomonnaies”. đŸ€‘

Pourquoi ?

Quand vous achetez une action Tesla, vous achetez une petite part de son savoir faire, de ses usines, de ses brevets et de ses bĂ©nĂ©fices futurs. Acheter une action Tesla revient Ă  parier sur les futurs bĂ©nĂ©fices que va faire Tesla. En ce moment, beaucoup d’investisseurs estiment visiblement que Tesla va faire d’énormes bĂ©nĂ©fices dans le futur. Et donc, acheter une action Tesla revient bien Ă  “parier sur l’avenir”
 de Tesla.

Quand on achĂšte un Bitcoin, on ne dĂ©tient rien de plus qu’un Bitcoin. On ne dĂ©tient pas de savoir faire ou de brevets (la blockchain est open source), pas d’usines (tout le minage est dĂ©centralisĂ©) et on ne dĂ©tient pas de bĂ©nĂ©fices futurs (il n’y a pas de bĂ©nĂ©fices Ă  partager). Quand on achĂšte un Bitcoin, on espĂšre juste pouvoir le revendre Ă  un prix bien plus Ă©levĂ© dans le futur.

  • “Acheter un bitcoin c’est acheter un jeton de casino !”

C’est faux. Je vais dĂ©fendre le Bitcoin, mais non, le Bitcoin n’a rien Ă  voir avec un jeton de casino ou la loterie.

Pourquoi ?

Quand vous achetez un jeton de casino, vous avez une probabilitĂ© de gain et une probabilitĂ© de perte (gĂ©nĂ©ralement bien plus importante que de gain). Tout est dĂ©terminĂ©/calculĂ© Ă  l’avance. Rien dans votre comportement ne pourra changer cette probabilitĂ©. Et donc, gagner Ă  la loterie, c’est donc bien “avoir de la chance”.

Acheter du Bitcoin, c’est diffĂ©rent. Acheter du Bitcoin, c’est acheter un actif immatĂ©riel, dont le prix Ă©volue en fonction l’offre et de la demande. Certes il n’est pas facile de dĂ©terminer l’évolution de ce prix. Cependant, la probabilitĂ© de gagner de l’argent en investissant sur des Bitcoins n’a rien Ă  voir avec le hasard calculĂ© de la loterie.

Ce n’est pas parce qu’on ne comprend pas, que c’est de la loterie.

Si vous ne comprenez pas, ou que vous n’avez pas la moindre petite idĂ©e de ce que peut valoir un Bitcoin, peut-ĂȘtre que vous ne devez pas investir dessus. Tout simplement.


Pour moi, le Bitcoin c’est.. 👇


Un mĂ©lange entre des coquillages 🐚 et une oeuvre d’art đŸ‘©â€đŸŽš


Des coquillages car le Bitcoin a Ă©tĂ© conçu comme une monnaie. Les coquillages sont en effet un des premiers moyen de paiement connu (1300 av. JC) (lien pour l’histoire des Cauris 👉 ici). Dans sa conception originelle, le Bitcoin devait servir Ă  effectuer des paiements. Aujourd’hui, du fait des frais de transaction Ă©levĂ©s, le Bitcoin ne sert vraisemblablement pas Ă  payer des choses. Cependant, le fait qu’il soit entrĂ© dans l’histoire comme une des premiĂšres “monnaies du futur”, une monnaie virtuelle qui peut s’affranchir des Etats, permet au Bitcoin de jouir, d’un point de vue marketing, de ce statut de “monnaie”. C’est trĂšs important car, mĂȘme si ce n’est pas tellement vrai dans les faits (peu de personnes payent en Bitcoin leur pizza et le feront Ă  l’avenir), ce mythe fait partie du discours et de l’imaginaire du Bitcoin.

Une oeuvre d’art, certes, car la Blockchain (l’algorithme derriĂšre le Bitcoin) est une invention qui appartient Ă  tout le monde et qui va rĂ©volutionner de nombreux domaines. Mais surtout, une oeuvre d’art car il n’en existe qu’une quantitĂ© finie. Il n’existe qu’un LĂ©onard de Vinci qui a produit un certain nombre de tableaux. Il est mort, il n’y en aura pas de nouveau. Il n’existe que 21 millions de Bitcoins. Il n’y en aura pas un de plus. La Blockchain est conçu ainsi. Comme pour les oeuvres d’art, c’est cette raretĂ© qui fait le prix actuel du Bitcoin. De plus en plus de personnes veulent devenir propriĂ©taire de bitcoins (pour diverses raisons), il est logique que les prix montent.


Pourquoi le Bitcoin pourrait continuer de monter ? 📈 🚀


Comme pour les actions (les abonnĂ©s du Fortress Club le savent bien, article 👉 ici), pour que le prix d’un actif monte, il faut qu’il y ait plus d’acheteurs que de vendeurs dans le marchĂ©. C’est la base.

Pour qu’il y ait plus d’acheteurs que de vendeurs, il faut que la majoritĂ© des personnes qui s’intĂ©resse Ă  la question pense que le prix du Bitcoin puisse augmenter. 📈

Et pour ça, il faut du newsflow positif ! đŸ€™

Pour le Bitcoin c’est assez simple.

Les “bonnes nouvelles” qui motivent des gens d’investir dans le Bitcoin sont :

👉 La hausse actuelle du prix du Bitcoin. đŸ’â€â™‚ïž Oui, c’est bĂȘte mais c’est humain. C’est le fameux FOMO. La hausse du Bitcoin fait chaque jour les unes de la presse, ce qui motive de plus en plus de personnes, qui se disent que “elles aussi, elles veulent en profiter !!!”.

👉 La conviction que cette monnaie du futur va ĂȘtre de plus en plus utilisĂ©e (ie par un nombre croissant d’utilisateurs et d’entreprises). DerniĂšrement, plusieurs entreprises ont fait les gros titres en annonçant investir dans le Bitcoin (comme MicroStrategy), ou l’intĂ©grer dans leur systĂšme de paiement (comme Paypal). Ce sont des bonnes nouvelles car ces entreprises pourraient lĂ©gitimer le Bitcoin, et constituer une protection vis-Ă -vis des rĂ©gulateurs.

👉 Le halving (“rĂ©duire de moitiĂ©â€ en anglais). Le halving c’est quoi ? c’est un phĂ©nomĂšne qui touche la rĂ©compense des mineurs du Bitcoin. Le halving prĂ©voit une division de moitiĂ© de la prime de minage. Avec celui qui est intervenu le 11 mai 2020, la rĂ©compense des mineurs est passĂ©e de 12,5 Ă  6,25 Bitcoins. Un halving a lieu environ tous les quatre ans, lorsque 210 000 blocs ont Ă©tĂ© validĂ©s. Ainsi, deux halvings ont dĂ©jĂ  eu lieu prĂ©cĂ©demment : le 28 novembre 2012 et le 9 juillet 2016. En clair, avec des “halvings” rĂ©guliers, le Bitcoin entretient sa raretĂ©, et donc pousse son prix vers le haut. D’une maniĂšre imagĂ©e, le halving ça revient Ă  enlever les pioches Ă  la moitiĂ© des ouvriers d’une mine tous les 4 ans. MĂ©caniquement, ça fait monter les prix du minerai. 😉

Un parallĂšle avec le monde physique. Le “halving”, c’est un peu ce que fait l’Arabie Saoudite (et l’OPEP) quand elle juge que les prix du pĂ©trole sont trop bas. Elle rĂ©duit sa production pour faire monter les prix du pĂ©trole.


4 autres Ă©lĂ©ments qui sont positifs pour le Bitcoin đŸ’č


A découvrir dans la deuxiÚme partie de notre article

Lien 👉 L'appel du Bitcoin đŸ’č - 2/2


Et n’oubliez pas
 Soyez conscient(e) des risques.

Tous les investissements (en bourse ou ailleurs) comportent des risques de perte en capital. Plus un investissement peut rapporter, plus il est risquĂ©. N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin. Les informations prĂ©sentĂ©es dans notre newsletter ou sur notre site vous sont communiquĂ©es Ă  titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat. Cette newsletter est faite pour ceux qui souhaitent se lancer dans le monde de l’investissement. Il est primordial de toujours rĂ©flĂ©chir avant d’agir dans ce domaine.