🏰 Point Hebdo n°56 : Résultats, IPOs & Hertz ⚡️

Bonjour à toutes & à tous,

Dans ce 56e Point Hebdo Fortress, nous allons faire le bilan de la semaine.

Assez parlé, passons au concret ! 👇

Temps de lecture : 20 mins


Si vous souhaitez profiter pleinement de cet e-mail, nous vous conseillons de charger/afficher les images. 📈😉


Sommaire

  • Les dernières publications 💌

  • Le bilan de la semaine 🍫

  • Dans la communauté cette semaine ? 👨‍👩‍👧‍👦

  • Suivi & Mise à jour des portefeuilles ♻️

  • Le bilan détaillé 🍫🍫🍫

  • La notion/concept de la semaine 🤓 : Le taux directeur


Les dernières publications 💌


Fortress Club
🏰 #73 - Trop tard pour investir sur Moderna ou Valneva ? 1/2 👩‍⚕️💉
Bonjour à toutes & à tous, Dans cette édition, je fais le point sur Moderna et Valneva, deux entreprises qui font l’actualité en raison de leur vaccin (ou potentiel vaccin) afin de voir s’il est trop tard (ou pas) pour investir sur ces 2 valeurs. Ce dossier sera décomposé en deux parties …
Read more
Fortress Club
🏰 #73 - Trop tard pour investir sur Moderna ou Valneva ? 2/2 👩‍⚕️💉
Bonjour à toutes & à tous, Dans cette 2e édition sur Moderna et Valneva, je vais vous parler spécifiquement de Valneva, du secteur et vous donner mon avis sur Moderna et Valneva. Pour ceux qui débutent par mon article sur Valneva, je vous conseille également de lire ou d’écouter mon premier dossier sur Moderna car j’aborde beaucoup d’aspects qui concernen…
Read more
  • Prochain point 💌 : Je n’ai pas encore décidé, mais plusieurs prétendants ;) ! Des idées ? 👇


Des entreprises en têtes ?

N’hésitez pas à me proposer vos idées en commentaires 👇

Leave a comment


Le bilan de la semaine 🍫


Des résultats étonnamment bons ? 🥇

C’est la principale actualité de la semaine. Globalement, les résultats sont bons, et les entreprises arrivent pour le moment, tant bien que mal, à maintenir leurs objectifs, voir pour certaines frisant l’insolence, à les relever… et ce, alors que nombreux étaient les intervenants qui craignaient un impact important des pénuries et de l’inflation.

Parmi les plus grosses capitalisations du monde, Microsoft, Facebook et Alphabet se sont une fois de plus distingués avec des résultats records. En revanche, Amazon & Apple ont déçu. Amazon a publié des chiffres en dessous des attentes du fait… d’une inflation de ses coûts, et notamment d’une hausse des salaires, et ce malgré une très bonne performance de la division AWS. De son côté, Apple a pâti des pénuries de composants électroniques (comme tout le monde).

Cependant, la sanction sur Amazon ou Apple a été contenue, tant on connaît leur capacité à se rattraper par la suite. Pour Amazon ou Apple, la période de Noël est souvent très importante.

En revanche, pour les entreprises qui ont déçu et qui ne jouissent pas encore de ce statut, la sanction a été parfois très sévère. Je pense notamment à Twitter, Robinhood, Worldline ou encore Showroom Privée.

Le statu quo persiste 🕊

Malgré des niveaux records sur les indices, et une inflation qui se ressent partout, même dans le prix de la baguette depuis quelques jours, la banque centrale européenne persiste dans ses déclarations sur l’aspect transitoire de l’inflation. La BCE s’est voulue rassurante, et ne souhaite pas relever ses taux pour le moment. La semaine prochaine, c’est la banque centrale américaine qui doit s’exprimer.

Cependant, mon regard a cette semaine été attiré par ce qui se passe “ailleurs”, dans certains pays que je qualifierais d’exotiques pour la sphère financière, je pense ici au Brésil. Entendez par là que les actualités macroéconomiques de ces pays, par exemple le Brésil, n’ont pas un grand impact sur le reste du monde financier.

Cette semaine, c'est la Banque du Brésil qui a une nouvelle fois relevé ses taux directeurs de 6,25% à 7,75%, et qui a annoncé que ces taux pourraient passer à 9,25% en décembre… Pour rappel c’était 2% en début d’année. La raison de cette hausse ? C’est que l’inflation au Brésil vient de dépasser les 10% en septembre sur 12 mois.

Cette semaine également, c’est la banque centrale du Japon… qui n’a… rien fait. La raison ? C’est que les banquiers centraux du pays ont réduit leurs prévisions d’inflation pour l’année en cours de +0,6% à 0%. La raison ? C’est que, au-delà d’une nouvelle méthode de calcul, le Japon est très ancré dans la déflation, la baisse des prix, du fait du vieillissement de sa population. Malgré les pénuries et l’inflation des matières premières… la déflation semble prendre le dessus.

Un signal de vente ? 📉

Dans une étude publiée hier, Factset a constaté que le rythme des introductions en Bourse aux Etats-Unis était à son plus haut de tous les temps.

Je prépare une vidéo à ce sujet, mais ce que je peux déjà vous dire, c’est que c’est un signe que le marché est élevé. Les entreprises s’introduisent rarement en Bourse dans des mauvais moments, par exemple la crise de 2008. Les conditions actuelles avec des taux bas et des valorisations élevées favorisent évidemment ce genre d’opération, d’où le fait qu’il faut redoubler de prudence devant ces introductions.

Ce sera l’objet de ma prochaine vidéo.

POLEXIT ? 🇵🇱

Dans le reste de l’actualité, c’est la Pologne qui fait parler d’elle. Alors que les dirigeants de ce pays sont de plus en plus pugnaces, par rapport aux autorités européennes, et notamment sur la primauté du droit européen sur le droit national, il ne faudrait pas que ce conflit dégénère, car sinon il pourrait de nouveau être un facteur d’instabilité dans la zone Euro, et surtout sur les marchés boursiers.

Après 4 ans de Brexit, on vient enfin de tourner la page. Je ne suis pas pressé de me lancer dans une nouvelle saison de “l’Europe, tu l'aimes ou tu la quittes”.

Prendre ses bénéfices sur TotalEnergies ? ⛽️

Alors que les prix de l’énergie restent à des niveaux élevés que ce soit le pétrole, le gaz… ou même le charbon… Certains seraient tentés de prendre totalement leurs bénéfices sur TotalEnergies, qui a affiché une bonne performance ses derniers mois.

Cependant, je pense que c’est encore un peu trop tôt.

Pourquoi ? Car la reprise reste forte, et les niveaux de stocks sont bas partout, ce qui soutient la hausse des prix. Cerise sur le gâteau 🍒, L’OPEP n’augmente que timidement sa production, ce qui ne perturbe pas la hausse des prix du pétrole.

Je pense donc que les planètes sont toujours alignées pour les entreprises de ce secteur. Pour le moment.

Hertz + Tesla = 💹

Cette semaine, Hertz a annoncé qu’ils avaient passé une commande pour acheter 100 000 Tesla pour 4,9 Mrds$.

La moitié de ces Tesla seront mises à disposition des chauffeurs d’Uber. Ce partage se fera aux Etats-Unis, dans les villes de Los Angeles, San Diego, San Francisco et Washington. Une petite quantité sera disponible dès la semaine prochaine, l’objectif étant d’écouler progressivement les 50 000 exemplaires prévus d’ici 2023.

Cette annonce a conduit la capitalisation boursière de Tesla à dépasser les 1000 Mrds$ (1080 Mrds$ à l’heure ou j’écris ces lignes).

Bien qu’il y ait un côté spéculatif à chaque annonce du groupe c’est peut-être le message envoyé par cette commande qui a pu profiter au cours de Bourse de Tesla.

Le message, c’est que Tesla fabrique peut-être des voitures qui ont coût global intéressant. C’est le fameux Total Cost of Ownership qui prend en compte au-delà du prix d’achat, les frais d’entretien, les pannes etc. Hertz gérant une des plus grandes flottes de véhicules, on sait qu’ils sont très regardants sur cet aspect.

Donald Trump, un entrepreneur de la tech ? 🇺🇸

Oui, vous avez bien lu.

Donald Trump vient d’introduire en Bourse le réseau social qu’il veut créer qui s’appelle TRUTH Social, en fusionnant avec une SPAC.

Pour l’instant, le site n’existe pas encore. Cependant, cela n’a pas empêché la SPAC d’exploser en Bourse suite à l’annonce de sa fusion avec les activités médias de Donald Trump, passant de 10$… à 68$ au moment ou j’écris ces lignes, soit une valorisation de 2 milliards de dollars.

Donald Trump aurait 50% de cette société… de quoi ajouter un petit milliard à son palmarès.

Les valeurs qui ont retenu mon attention cette semaine :

  • SCOR : Le réassureur Français a publié une perte bien moins élevée que prévu. Les primes brutes (l’équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur) sont en hausse sur le trimestre de 12,7%. Pour finir, son ratio de coûts, un critère important de sa rentabilité, est significativement meilleur que prévu. Cerise sur le gâteau, le groupe a annoncé un rachat d’action de 200 M€. Toutes ces nouvelles ont été bien accueillis et le titre a pris plus de 10% sur la journée. C’est beaucoup pour une valeur défensive. (👉 Lire mon récent point sur SCOR).

  • Worldline : Le géant français des paiements s’est pris une bonne baffe ces derniers jours en raison de résultats décevants. La croissance organique était nettement inférieure aux attentes. Ce qui déçoit particulièrement, c’est que le groupe ne profite pas de croissance forte de son secteur. Le groupe veut aussi se débarrasser de son activité “terminaux de paiements” (hardware) pour devenir une entreprise qui fait 100% de software. Ce dégagement permettra d’augmenter à terme la marge mais il faudra surtout retrouver le chemin de la croissance pour regagner la confiance des investisseurs.

This episode is for paid subscribers