Feb 19 • 5M

🏰 Vous parlez Russe ? 🇷🇺📉📈📉

Le Point Hebdo n°72 : Géopolitique, Incertitudes & Opportunités ?

7
 
1.0×
0:00
-5:05
Open in playerListen on);
Si comme +4.000 personnes, vous souhaitez découvrir l’univers de la Bourse, recevoir chaque semaine des idées d'investissement dans des actions et rejoindre une communauté privée d'investisseurs, vous êtes les bienvenus au Fortress Club 👐
Episode details
Comments

Bonjour à toutes & à tous,

Dans ce nouveau Point Hebdo du Fortress Club, nous allons faire le bilan de la semaine.


Pour rappel, si vous avez trouvé cette édition utile, n’hésitez pas à cliquer sur le petit cœur ❤️ (sous le titre) ou à commenter 💬 , cela m’encourage énormément et me permet de savoir ce qui vous intéresse !

🐦 📷 : Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter, Instagram ou m’ajouter sur Linkedin.

Temps de lecture : 8 mins.


Sommaire

  • La citation de la semaine ✍️

  • Le bilan de la semaine 🍫

  • Les dernières publications 📩 :

    • 🏰 Faut-il profiter de la baisse d’Etsy 🇺🇸 ?

    • 🏰 Faut-il investir sur Kalray 🇫🇷 ?

    • 🏰 1/3 : Inflation = Opportunité

  • (🔥 NOUVEAU🔥) Les articles de la semaine

  • L’ETF de la semaine 💸 : Miser sur l’internet chinois ? 🇨🇳

  • La notion/concept de la semaine 🤓 : Les frais de gestion 💸

  • Le bilan détaillé 🍫🍫🍫

  • L’agenda de la semaine prochaine 📔


🚨 Si vous souhaitez accéder à l’ensemble de mes idées d’investissement vous pouvez rejoindre la version Premium 💎 du Fortress Club pour 6€/mois ou 60€/an en cliquant 👉 ici.


La citation de la semaine ✍️


« Il faut acheter au son du canon et vendre au son du clairon (ou du violon) ».

C’est l’un des dictons les plus connus, à la signification claire et qui se révèle très souvent exact sur longue période. En d'autres termes, il est conseillé d'acheter quand la situation est menaçante et que les cours sont bas et de vendre quand tout paraît favorable.

L’investisseur qui ose acheter pendant des périodes de dépression boursière est très souvent gagnant. Pourtant de nombreux investisseurs ont tendance à agir à l’inverse en se portant acquéreurs dans des marchés haussiers et vendeurs dans les marchés baissiers.

C’est l’occasion de rappeler ce qui constitue sans doute l’une des phrases préférées de Sir John Templeton, célèbre et riche homme d’affaires. 👇

« Les marchés haussiers naissent dans le pessimisme, se développent dans le scepticisme mûrissent dans l'optimisme et meurent dans l’euphorie. »


Le bilan de la semaine 🍫


Encore une semaine mouvementée 📉📈📉

Bien que l’on nous avait encore une fois vendu la réunion “improvisée” de la Fed de lundi comme L’EVENEMENT du mois, c’est bien le potentiel conflit en Ukraine qui a davantage inquiété les marchés.

La réunion de la Fed n’a débouché sur rien de concret (on dit accoucher d’une souris 🐁 ?), ce qui a mis dans l’embarra les stratégistes qui nous annonçaient une hausse surprise des taux avant l’heure. Dans la réalité, ça ne va pas les embêter beaucoup, étant donné que les marchés financiers ont une mémoire de poisson rouge, et que les même stratégistes vont de nouveau faire le même boucan pour la prochaine réunion.

Pendant ce temps, Vladimir Poutine s’est bien amusé.

Les Russes continuent de faire des manœuvres à tout va le long de la frontière Ukrainienne. Chaque jour, nous avons de la part des Russes des annonces de retrait de troupes, mais aussi de nouvelles manœuvres ! Les Américains déclarent que les annonces de retraits de troupes ne sont pas effectives, et que rien n’a bougé. Et pendant ce temps-là, les forces séparatistes pro-russes et les Ukrainiens discutent par OBUS interposés dans le Donbass. Bref, rien de mieux pour laisser penser qu’un conflit est toujours plausible et pour créer de l’incertitude au niveau géopolitique… et sur les marchés, car cet évènement aurait des conséquences qu’il est difficile de quantifier pour le moment. 🤌

À ce rythme-là, doit-on se mettre au Russe ? 🇷🇺 Je ne suis pas le seul à me poser la question. 😂

Google Trends

Plus sérieusement.

La conséquence ? 👇

L’attentisme. Alors que nous sommes déjà dans un contexte peu évident pour les marchés avec la hausse des taux qui se profile aux US 🇺🇸, le contexte géopolitique ne vient qu’inciter encore plus les investisseurs… À ne rien faire !

Dis autrement, il y a peu d’acheteurs sur le marché, alors que les vendeurs sont très présents.

En pleine période de publication des résultats, ça donne ça. 👇 Les entreprises qui publient des bons résultats sont rarement saluées, alors que les entreprises qui déçoivent (même de pas grand-chose) se font massacrer. 🪓

L’autre illustration 👇

C’est que l’indice VIX (“l’indice de la peur”) revient proche de ses plus hauts sur un an.

Dès que la crainte d’une invasion Russe augmente, la nervosité des intervenants augmente, ce qui fait monter la volatilité et baisser les marchés. 📉

La 2e conséquence 🏁

Si vous mettez ça en relation avec ma citation en début de cette édition, vous comprenez que nous arrivons dans une zone d’opportunité.

Je ne me suis pas encore trop pressé à l’achat, mais je suis bien obligé de constater que certaines entreprises commencent à arriver à des niveaux d’achats intéressants !

La période des emplettes n’a peut-être jamais été aussi proche.

C’est aussi l’objet de mon prochain article qui sort dimanche matin. ⏰

Rien à voir, mais à avoir en tête ? 💹

Selon une étude de l’Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN) et du cabinet KPMG, 8% des Français auraient déjà investi dans des cryptomonnaies ou NFT et 30% envisageraient d’en détenir.

Selon les Echos, 46% des détenteurs de cryptos, et 29% de ceux qui comptent le faire sont des individus de mois de 35 ans.

L’anecdote de la semaine 🙃

Jean-Luc Mélenchon (candidat du parti d’extrême gauche La France Insoumise, pour les Non-Français) veut "tout prendre" au-delà de 12M€ d'héritage.

Pourquoi j’en parle ici ? C’est que si ce genre de mesure passe un jour, il n’y aura plus d’entreprises familiales cotées en Bourse (elles auront déménagé en Suisse ou en Belgique), et il n’y aura plus d’incitations pour un quelconque entrepreneur à construire des grandes entreprises en France.

Vous savez, les grandes entreprises qui ont été construites par des grands entrepreneurs, qui sont par la suite gérées par la famille dans une optique long terme, et dont vous êtes souvent des heureux actionnaires : LVMH, Eurofins, Hermes, Kering, L’Oréal, Pernod Ricard, ArcelorMittal, Stellantis etc.

Du côté des entreprises 🏭

Voici les nouvelles qui m’ont marqué cette semaine :

Cette semaine, j’écourte cette rubrique car les nouvelles de la semaine étaient principalement du côté des très nombreuses publications de résultats. (Plus bas👇)


Les dernières publications du Fortress Club 💎 💌


En accès libre :
Fortress Club
🏰 1/3 : Inflation = Opportunité
Bonjour à toutes & à tous, Aujourd’hui, je vous parle d’inflation 💸… et d’opportunités !👇…
Read more
Réservé aux abonnés Premium 💎 du Fortress Club :
Fortress Club
🏰 Les points de la semaine : Etsy 🇺🇸 & Kalray 🇫🇷
Bonjour à toutes & à tous, Voici les points de la semaine publiés dans la communauté. Temps de lecture : 15 mins…
Read more

Les articles de la semaine 🗞

Je vais partager ici les articles ou vidéos que j’ai trouvés intéressants cette semaine. Le but reste de vous fournir du matériel pour devenir pas à pas un meilleur investisseur. ;)


L’ETF de la semaine 💸 : Miser sur l’internet chinois ? 🇨🇳


Le but est ici de vous faire découvrir des ETFs qui peuvent vous offrir une diversification pour aller au-delà du simple portefeuille d’ETFs sur les grands indices. Je présenterai à l’occasion également des OPCVMs si j’estime qu’ils peuvent vous offrir une meilleure diversification sur un segment de marché.


Identité

Nom : KraneShares CSI China Internet ETF

Mnémonique : KWEB

Actifs sous gestion : 7,7 Mrds$

Type de gestion : Actif

Émetteur : KraneShares

Frais de gestion : 0.70%

Devise : Dollar 🇺🇸

Pourquoi ?

Cet ETF permet de miser sur tous les grands acteurs de l’internet Chinois, et par conséquent sur les acteurs les plus dynamiques de l’économie chinoise.

Grâce (🙃 ) à la récente politique de répression chinoise envers ses géants de la tech, cet ETF affiche une performance négative sur 5 ans… alors qu’entre-temps, l’activité de tous ces acteurs a fortement augmenté.

Mon avis 👨‍⚖️

Il est peut-être temps de songer à reprendre une petite portion de Chine dans son portefeuille alors que la reprise semble en cours, et que la politique de répression semble toucher à sa fin.

Il faut cependant, garder en tête que toutes ces entreprises sont contrôlées par le parti communiste chinois, que le pays reste une dictature (Reportage ici), et que la priorité de toutes ces entreprises n’est pas forcément la rémunération des actionnaires. Dis autrement, la gestion de la plupart de ces entreprises n’est pas optimale d’un point de vue financier, et elle est souvent perturbée par des enjeux politiques. Leur seule avantage, c’est d’être sur un marché énorme en forte croissance.. la Chine. 🇨🇳


La notion/concept de la semaine 🤓 : Les frais de gestion 💸


Les frais de gestion sont les tarifs pratiqués par les gérants de fonds d'investissement (OPCVM ou ETFs).

Un épargnant qui place son argent dans un fonds d’investissement payera ces frais en proportion du temps qu’il détiendra ce fonds.

Comment sont prélevés ces frais de gestion ? Généralement au fil de l’eau tout au long de l’année (souvent chaque mois).

Si vous placez votre argent sur un ETF qui a des frais de gestion annuel de 0,60%, vous payez en réalité 0,05% par mois.

Ces frais servent à rémunérer l’équipe qui gère ce fonds et sont plus ou moins élevés selon la performance attendue et la qualité du travail de l’équipe de gestion.

Des frais élevés ne sont pas forcement à éviter et doivent juste être associés à une bonne performance, sinon, ces frais ne sont pas justifiés.

Ps : Trouver des fonds avec une performance médiocre et des frais élevés est courant, d’ou l’importance de bien sélectionner un fonds, et de toujours songer à l’alternative en ETFs.


Le bilan détaillé 🍫🍫🍫


Que retenir des marchés de cette semaine ?


En termes d’indicateurs économiques :

✅ = mieux que prévu // ❌ = inférieur aux attentes // 🟢 = en ligne avec les attentes

Mardi ➡️ 🇩🇪 Indice ZEW - Sentiment économique Allemagne (Févr.) ❌
Mardi ➡️ 🇺🇸 Prix à la production (Mensuel) (Jan.) ✅
Mercredi ➡️ 🇨🇳 IPC (Annuel) (Jan.) ❌
Mercredi ➡️ 🇨🇳 Prix à la production (Annuel) (Jan.) ❌
Mercredi ➡️ 🇪🇺 Production industrielle (Mensuel) (Déc) ✅
Mercredi ➡️ 🇺🇸 Ventes au détail (Mensuel) (Jan.) ✅
Mercredi ➡️ 🇺🇸 Production industrielle (Mensuel) (Jan.) ✅
Jeudi ➡️ 🇺🇸 Permis de construire (Jan.) ✅
Jeudi ➡️ 🇺🇸 Inscriptions hebdomadaires au chômage ❌
Jeudi ➡️ 🇺🇸 Indice manufacturier Fed de Philadelphie (Févr.) ❌
Vendredi ➡️ 🇫🇷 IPCH France (Mensuel) (Jan.) ✅
Vendredi ➡️ 🇺🇸 Ventes de logements existants (Jan.) ✅

Ce qu’il faut retenir : Je ne vais pas vous le cacher mais entre les supputations autour de la réunion de la Fed lundi, et l’Ukraine, les statistiques économiques ont été un peu reléguées au second plan. Néanmoins, les statistiques publiées cette semaine aux US plaident plutôt en faveur d’une hausse des taux. 😉


En termes de News :

  • Un accord entre le gouvernement italien et Stellantis sur le projet d'usine de batteries du constructeur automobile à Termoli, dans le sud du pays, sera signé très prochainement, selon le gouvernement transalpin.

  • 🚨 Clariant a ouvert une enquête comptable en raison de soupçons d'irrégularités pour l'année 2020 et le premier semestre 2021, après les informations de lanceurs d'alerte internes. La publication des résultats est décalée.

  • Intel lance une puce blockchain pour exploiter le boom des cryptomonnaies.

  • 🚨 Les actions Advanced Micro Devices ont perdu 10% vendredi après l'annonce d'une cession de titres par le directeur financier.

  • Air Liquide a signé 48 nouveaux contrats de production sur site à long terme dans sa branche d'activité Industriel Marchand en 2021.

  • Le président de Valeo, Jacques Aschenbroich, pressenti pour présider Orange, selon La Lettre A.

  • 🚨 Selon le Wall Street Journal, Intel serait à deux doigts de s'offrir Tower Semiconductor pour 6 Mds$.

  • 🤌 Berkshire Hathaway a acheté 1 Md$ d'actions Activision quelques semaines avant le rachat par Microsoft.

  • Les immatriculations de véhicules neufs se contractent de 2,4% en Europe en janvier, selon l'ACEA.

  • Pernod Ricard prévoit de racheter jusqu'à 300 M€ d'actions.


En termes de Recommandation d’analystes :

Pourquoi c’est important ? Car ces analystes font partie du newsflow positif qui peut motiver des investisseurs à investir sur ces actions.

  • Adyen : Deutsche Bank passe de conserver à acheter.

  • AstraZeneca : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 9100 à 8800 GBp.

  • Allianz : le bénéfice opérationnel est plus élevé que prévu en 2021. Le groupe va prendre une charge de 3,7 Mds€ à cause des contentieux en cours autour de son hedge fund AllianzGI US Structured Alpha.

  • Alfen : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 88 EUR.

  • ArcelorMittal : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 31,90 EUR.

  • ASM International : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 350 EUR.

  • ASML : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 700 EUR.

  • AXA : Goldman Sachs reprend le suivi à l'achat en visant 33,99 EUR.

  • BAE Systems : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 642 GBp.

  • Bakkafrost : Fearnley passe de vendre à conserver en visant 720 NOK.

  • BMW : Crédit Suisse démarre le suivi à surperformance en visant 127 EUR.

  • Carrefour : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 21,75 à 22 EUR.

  • Clariant : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 18 CHF. CFRA passe d'acheter à conserver en visant 17 CHF.

  • Continental : Crédit Suisse démarre le suivi à sousperformance en visant 85 EUR.

  • Coface : Oddo BHF passe de neutre à surperformance en visant 13,30 EUR.

  • Delivery Hero : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 46 EUR. Deutsche Bank passe d'acheter à conserver en visant 80 EUR.

  • Fraport : Bank of America passe de neutre à achat en visant 75 EUR.

  • Grieg Seafood : Fearnley passe de conserver à acheter en visant 121 NOK.

  • GTT : La société a publié un résultat net en recul de -32,6%, ainsi qu'un EBITDA en baisse de -29%. Pour 2022, il vise un chiffre d'affaires entre 290 et 320 M€, un EBITDA entre 140 et 170 M€ et un dividende au moins stable.

  • Heineken : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 120 à 25 EUR.

  • ID Logistics : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 375 à 420 EUR.

  • Ipsen : Berenberg reste à conserver avec un objectif relevé de 92 à 95 EUR.

  • Infineon : Jefferies démarre le suivi à sousperformance en visant 26 EUR.

  • Kering : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 770 à 800 EUR.

  • L'Oréal : Barclays passe de sousperformance à surperformance en visant 410 EUR.

  • Legrand : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 97,40 EUR.

  • Mercedes : Erste Group démarre le suivi à l'achat. Crédit Suisse démarre le suivi à surperformance en visant 90 EUR.

  • Michelin : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 154 à 162 EUR.

  • MTU Aero : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 225 à 235 EUR.

  • Norway Royal Salmon : Fearnley passe d'acheter à conserver en visant 250 NOK.

  • Neoen : Stifel passe d'acheter à conserver en visant 32 EUR.

  • Nestlé : RBC reste à performance sectorielle avec un objectif de cours relevé de 104 à 109 CHF.

  • Pernod Ricard : Citigroup passe de neutre à achat en visant 220 EUR.

  • Sixt : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 96 EUR.

  • STMicroelectronics : Jefferies reprend le suivi à sousperformance en visant 30 EUR.

  • Thales : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 98 EUR.

  • Teleperformance : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 400 EUR.

  • Umicore : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 25 à 26 EUR.

  • Ubisoft : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 44 à 42 EUR.

  • Valeo : HSBC relève son objectif de 25,50 à 28,50 EUR.

  • Vestas : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 220 à 190 DKK.

  • Volkswagen : Crédit Suisse démarre le suivi à surperformance en visant 225 EUR.


En termes de résultats d’entreprises :

  • Air France-KLM : les revenus annuels sont plus élevés que prévu. Le cash-flow libre d'exploitation ajusté se redresse à 225 M€.

  • Air Liquide : le groupe vise une progression de ses résultats cette année, après avoir engrangé 2,57 Mds€ de bénéfice net en 2021. Le dividende est relevé à 2,90 EUR. Une journée investisseurs est organisée le 22 mars pour les objectifs de moyen terme.

  • Airbnb : le titre gagne 3,6 % post-séance après la publication de résultats convaincants.

  • Ahold Delhaize : les résultats du T4 sont supérieurs aux attentes du marché.

  • Airbus : les résultats ont quasiment triplé en 2021 et devraient encore progresser cette année. Le dividende est relancé.

  • BHP : le géant minier anglo-australien a dégagé un bénéfice net record de 9,4 Mds$ au deuxième semestre 2022, en hausse de 77% sur un an.

  • Capgemini : Capgemini améliore ses résultats en 2021 et propose un dividende de 2,40 EUR par action. La croissance organique 2022 est attendue entre 8 et 10% et le taux de marge opérationnelle autour de 13%.

  • Carrefour : les bénéfices sont doublés en 2021. Les objectifs d'économies sont relevés et 750 M€ d'actions vont être rachetées. Un plan stratégique sera annoncé à l'automne prochain.

  • DoorDash : le titre flambe de 28% post-clôture après ses trimestriels.

  • Engie : le groupe a publié ses résultats 2021 et vise cette année 3,1 à 3,3 Mds€ de bénéfice net récurrent.

  • 🚨 Electricité de France : le groupe publie ses résultats 2021, ses objectifs 2023 et annonce des cessions et une nouvelle augmentation de capital de 2,5 Mds€, que l'Etat souscrira à hauteur de ses parts.

  • Hermès : la croissance organique du T4 ressort à 11% pour un consensus à 10%. Le groupe va relever ses prix.

  • Glencore : l'Ebitda 2021 dépasse légèrement les attentes. Reuters annonce par ailleurs que l'entreprise s'est séparée de ses parts dans Russneft.

  • Gecina : l'ANR EPRA de reconstitution progresse de 3,4% à 193,50 EUR. La croissance organique est attendue autour de 3%. Le résultat net récurrent par action devrait progresser de 5% en données ajustées, à 5,50 EUR.

  • Heineken : les volumes écoulés en 2021 sont légèrement supérieurs aux attentes. Mais la société prévient que l'inflation aura des conséquences sur ses résultats.

  • Klépierre : l'ANR EPRA s'élève à 31,20 EUR par action à fin décembre 2021, contre 31,40 EUR un an avant.

  • La Française des Jeux : le groupe relève ses objectifs à horizon 2025 après un exercice 2021 supérieur aux attentes.

  • Michelin : le groupe renoue avec ses marges de 2019 et vise 3,2 Mds€ de résultat opérationnel ajusté, pour 1,2 Md€ de cash-flow libre ajusté et une croissance modérée de son activité.

  • Neoen : le groupe a confirmé son objectif d'Ebitda 2025 après la publication de ses résultats annuels.

  • Nexans : les résultats 2021 dépassent les attentes. Le groupe vise un Ebitda en hausse compris entre 500 et 540 M€ cette année (consensus 527 M€).

  • Nestlé : la croissance organique 2021 est montée à 7,5%, alors que le marché visait 7%.

  • Nvidia : les résultats sont solides mais le titre stagne post résultats.

  • Orange : la marge se tasse en 2021. Un dividende 0,70 EUR sera proposé.

  • Renault : en marge de ses résultats 2021, le groupe relève sa prévision de marge 2022.

  • Schneider : le groupe table sur une marge d'Ebita ajusté comprise entre 17,6% et 17,9% en 2022 (17,3% en 2021).

  • Sika : l'Ebit s'accroit à 1,39 MdsCHF en 2021 (consensus 1,399 MdCHF). La croissance de l'activité devrait dépasser 10% cette année, avec une marge en hausse.

  • Teleperformance : les résultats 2021 sont en vive hausse. Le dividende est porté à 3,30 EUR. La croissance organique devrait atteindre 5% et la marge d'Ebita courant croître de 30 points cette année.

  • Ubisoft : les revenus sur neuf mois reculent de 17,7% à 1,42 Md€. Le objectifs annuels pour l'exercice clos fin mars sont confirmés.

  • Unibail a publié au titre de son exercice 2021 un résultat net ajusté en repli de -5,2% mais tout de même supérieur aux prévisions grâce à un meilleur recouvrement des loyers variables.


L’agenda de la semaine 📔


(Ici, vous avez une liste non exhaustive des entreprises les plus importantes (ou qui nous intéressent) qui vont publier leurs résultats trimestriels la semaine prochaine.)

En termes de résultats d’entreprises :

  • Lundi ➡️ Berkshire Hathaway, Faurecia, Icade, Thermador

  • Mardi ➡️ Home Depot, Bakkafrost, Realty Income, Eurofins Scientific, ASM International, Worldline, Edenred, Covivio, Alten, Virgin Galactic

  • Mercredi ➡️ Booking, Stellantis, Danone, eBay, Aena, Solvay, Eiffage, Hertz Global, Ageas, Eramet, Nexity, Ipsos, Fnac Darty

  • Jeudi ➡️ Alibaba, Anheuser Busch, Daimler, AXA, Moderna, MercadoLibre, Safran, Coinbase, Saint-Gobain, Etsy, Bouygues, Bureau Veritas, Accor, Arkema, Valeo, SCOR, Sopra Steria, Korian, Palfinger

  • Vendredi ➡️ Amadeus IT, Groupe SEB, Casino


Rejoindre la version Premium 💎

Pour accéder à l’ensemble des points & dossiers, accéder aux portefeuilles & à la communauté, vous pouvez rejoindre la version Premium du Fortress Club 💎 👇

Rejoindre la version Premium 💎


En conclusion


J’espère que ce nouveau Point Hebdo vous aura été utile !

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire

Leave a comment

Je vous répondrai avec grand plaisir ! 🙂

Pour rappel, si vous avez trouvé cette édition utile, n’hésitez pas à cliquer sur le petit cœur ❤️ (sous le titre) ou à commenter 💬 , cela m’encourage énormément et me permet de savoir ce qui vous intéresse !

Bon Weekend,

Mathieu


Et n’oubliez pas… Soyez conscient(e) des risques.

Tous les investissements (en bourse ou ailleurs) comportent des risques de perte en capital. Plus un investissement peut rapporter, plus il est risqué. N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin. Les informations présentées dans notre newsletter ou sur notre site vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat. Cette newsletter est faite pour ceux qui souhaitent se lancer dans le monde de l’investissement. Il est primordial de toujours réfléchir avant d’agir dans ce domaine.