#30 Dossier : Faut-il investir dans Akka Technologies ? - 🔒

  
0:00
-17:41

Bonjour Ă  toutes & Ă  tous đŸ€—

Dans cette Ă©dition, nous allons voir si Akka Technologies đŸ‡«đŸ‡· est une bonne idĂ©e d’investissement 📈 ? Faut-il avoir du Akka Technologies dans son PEA pour le long terme ? Faut-il avoir du Akka Technologies dans son PEA juste Ă  court terme ? Faut-il Ă©viter d’investir dans Akka Technologies ?

Le but de cette Ă©dition est de vous donner un exemple concret et de mettre en application Les 3 questions que vous devez systĂ©matiquement vous poser quand vous souhaitez acheter une action en Bourse.

Mon but est de vous donner une grille de lecture que vous pourrez adapter à vos futurs investissements. Libre à vous de trouver cette idée bien ou pas.

Assez parlé, passons au concret !



RĂ©sumĂ© de l’article : (Temps de lecture 1 minute)

Avec sa rĂ©cente augmentation de capital, le groupe semble dĂ©sormais prĂȘt Ă  profiter pleinement de la reprise. Le groupe ressort de la crise avec une meilleure situation financiĂšre (moins endettĂ©) et il va sans doute ressortir avec un petit peu moins d’effectifs, ce qui devrait drastiquement amĂ©liorer sa rentabilitĂ©.

Pour l’instant, les analystes semblent prudents sur la reprise, cependant, les dĂ©fis en termes de R&D restent nombreux dans l’automobile et dans l’aĂ©ronautique dans un contexte de plus en plus favorable Ă  l’électrique et Ă  l’amĂ©lioration de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique. Ce qui veut dire que les besoins en R&D de ces grands groupes restent trĂšs importants, et dĂšs que la reprise sera lĂ , la demande en consulting d’ingĂ©nierie pourrait fortement repartir.

Chez les 2 principaux concurrents (Capgemini et Alten), les commentaires sont encourageants sur une reprise d’activitĂ© forte d’ici la fin 2021. Si la reprise Ă©conomique est forte sur la pĂ©riode 2021/2022, et que, au travers des plans de relance, les principaux marchĂ©s du groupe (aĂ©ronautique et automobile) se redressent fortement, il ne semble pas dĂ©raisonnable d’anticiper d’ici 2-3 ans, un retour du cours de Bourse vers les 45 € (soit une hausse potentielle de +55 %, sans prendre en compte les dividendes). Ces 45 euros correspondent Ă  un retour des bĂ©nĂ©fices au niveau de 2019 avec un PER de 19x.

Compte tenu du profil de l’entreprise et du contexte actuel, l’action Akka est plutĂŽt adaptĂ©e aux profils Offensif et Dynamique, qu’au profil EquilibrĂ©. C’est une valeur Ă  dĂ©tenir sur plusieurs annĂ©es dans un PEA.

La revue complĂšte —


Akka Technologies c’est quoi ? đŸ•”ïž


Akka Technologies est spécialisé dans les prestations de conseil et d'ingénierie en hautes technologies. Le groupe accompagne ses clients industriels (automobile, aéronautique, défense, électronique grand public, télécommunications, chimie, pharmacie, etc.) tout au long des étapes de leurs projets : de la phase de recherche et développement à la phase de conception et de production.

  • Mobility : 80%.

  • Autre : 20%.

La rĂ©partition gĂ©ographique du chiffre d’affaires est la suivante : France đŸ‡«đŸ‡· (36,7%), Allemagne đŸ‡©đŸ‡Ș (28,8%), AmĂ©riques du Nord đŸ‡ș🇾 (16,9%) et autres (17,6%).


Ce qu’il faut retenir : Akka Technologie est donc principalement un groupe qui aide les constructeurs automobile ou aĂ©ronautique dans l’ingĂ©nierie de leurs projets. Le groupe est principalement prĂ©sent en France et en Allemagne.

Fini les prĂ©sentations, au boulot —


1/ Est-ce que Akka Technologies est une “bonne entreprise” ? ✅


Tout d'abord, les produits : Que fait l’entreprise ? Est-ce que ses produits sont d’avenir ? Comment se dĂ©marque-t-elle de la concurrence ? Ses produits sont-ils meilleurs que tout le monde ?

Le secteur : Est-ce que l’entreprise Ă©volue dans un secteur d’avenir ? Ou un secteur classique ? Ou encore dans un secteur en dĂ©clin ? OĂč sera ce secteur dans 5 ans ? dans 10 ans ?


Que fait l’entreprise ? 🧐

L’entreprise fait de l’ingĂ©nierie pour le compte de grandes entreprises. Les employĂ©s d’Akka Technologies sont principalement des ingĂ©nieurs. Ces ingĂ©nieurs ne travaillent pas sur des projets d’Akka, mais pour des clients externes.

Dit autrement, Akka est une entreprise de consulting. Elle met à disposition des clients qui en ont besoin, ses ingénieurs pour faire aboutir leurs projets.

GĂ©nĂ©ralement, Akka rĂ©pond Ă  des appels d’offre pour un besoin prĂ©cis. C’est la maniĂšre dont le groupe rĂ©cupĂšre des contrats.

Qui sont ces clients ? đŸ•”ïžâ€â™€ïž

Les clients d’Akka sont principalement des grandes entreprises (EuropĂ©ennes) du domaine de la mobilitĂ© au sens large (automobile, aĂ©rien & ferroviaire). Les deux secteurs les plus importants du groupe sont l’aĂ©ronautique et l’automobile. 👇

Presque tous les grands groupes europĂ©ens du secteur sont clients d’Akka 👇

Dans l’automobile,

Dans l’aĂ©ronautique,

On comprend donc parfaitement pourquoi Akka a passĂ© une mauvaise annĂ©e en 2020. Les grands groupes dans l’aĂ©ronautique ont vĂ©cu une annĂ©e trĂšs difficile, ce qui les a obligĂ© Ă  rĂ©duire drastiquement leurs coĂ»ts en attendant que la situation s’amĂ©liore. Le groupe a aussi souffert d’un ralentissement dans l’auto mais c’est clairement l’aĂ©ronautique qui a souffert le plus.

La dynamique du secteur 📊

De quelle tendance de fond profite Akka ? de l’externalisation de la R&D des grands groupes.

C’est sur cette tendance que surfe le groupe. L’activitĂ© du groupe ne fait que croĂźtre ces derniĂšres annĂ©es (sauf en 2020) du fait d’une part d’une forte demande pour ce genre de services, et d’autre part, d’acquisitions.

La demande pour ce genre de services est en croissance pour de multiples raisons, notamment :

  • Cela donne plus de flexibilitĂ© en termes de gestion des effectifs. Les grands groupes peuvent dĂ©sormais plus facilement gĂ©rer leurs coĂ»ts de dĂ©veloppement. S’ils ont besoin d’un peu plus d’ingĂ©nieurs sur un projet, plutĂŽt que d’embaucher eux mĂȘmes, de former etc, ils ont dĂ©sormais tendance Ă  faire appel Ă  des entreprises comme Akka, qui leur permettent de trouver les ressources dont ils ont besoin juste le temps de la mission. Vous n’allez pas embaucher toute une Ă©quipe d’ingĂ©nieurs juste pour un an.

  • Profiter d’économies d’échelle. Akka, en devenant de plus en plus gros, profite d’économies d’échelle, ce qui lui permet de remplir les missions de ses clients, souvent Ă  un coup moins important que s’ils le faisaient eux mĂȘme
 tout en gagnant de l’argent. In fine, Akka permet Ă  ses clients de baisser un peu leurs coĂ»ts de dĂ©veloppement.

De quoi dĂ©pend Akka ? đŸ’â€â™‚ïž

Akka dĂ©pend donc principalement des budgets de R&D des grands groupes de ce secteur. C’est trĂšs important Ă  comprendre. Pourquoi ?

Les dĂ©penses d’investissement, c’est souvent des dĂ©penses ajustables dans une entreprise
 surtout quand c’est une dĂ©pense externe.

Prenez Renault, quand tout va bien l’entreprise a des salariĂ©s et des ingĂ©nieurs, puis en appoint, le groupe fait appel Ă  Akka pour augmenter ses capacitĂ©s de R&D. Si jamais il y a une crise, l’entreprise va devoir rĂ©duire ses coĂ»ts, et ce qu’elle va avoir tendance Ă  faire en premier, c’est rĂ©duire les frais externes, plutĂŽt que rĂ©duire ses propres effectifs. Virer ses propres salariĂ©s, c’est ce que l’entreprise essaye gĂ©nĂ©ralement d’éviter. Virer un consultant, c’est facile.

L’activitĂ© d’Akka dĂ©pend donc principalement du niveau d’activitĂ© de ses clients. Quand les affaires sont bonnes, les clients ont plein de projets, et ont l’argent pour financer des missions. Quand tout va mal, ils ont moins d’argent pour les missions, et ils concentrent les moyens sur les choses essentielles.

La concurrence ? 🏁

Les principaux concurrents de Akka sont Capgemini et Alten. Capgemini a rachetĂ© en 2019 Altran, qui Ă©tait un des principaux concurrents de Akka. Altran est un groupe un peu plus gros qui travaille exactement dans le mĂȘme secteur que Akka, vraisemblablement avec les mĂȘmes clients.

Pareil avec Alten, qui est plus gros que Akka et plus diversifiĂ© en termes de marchĂ©s finaux. Dans ce business, c’est souvent une question de taille et d’économies d’échelle, et donc, on constate que Alten est un peu plus rentable que Akka (marge d’exploitation autour de 9% vs 7/8% pour Akka).

Les autres concurrents du groupe sont essentiellement des petits acteurs. Mis Ă  part ces 3 acteurs principaux, ce secteur est trĂšs Ă©clatĂ©, et a tendance Ă  se consolider, pour profiter d’économie d’échelles. Dans ce secteur, la croissance des grands groupes se fait souvent aussi par croissance externe. C’est pour cette raison que Akka ou Altran annoncent rĂ©guliĂšrement des petites acquisitions.

L’avantage d’Akka Technologies ?

Sa taille. MĂȘme si ça n’est pas le plus grand acteur du secteur (c’est le numĂ©ro 3), le groupe offre des capacitĂ©s de R&D bien supĂ©rieures Ă  tous ce que les grands groupes, ou les petites entreprises d’ingĂ©nierie peuvent faire indĂ©pendamment. Le groupe permet Ă  la fois d’offrir des ressources trĂšs spĂ©cialisĂ©es/compĂ©tentes sur des laps de temps plus ou moins courts.

Un autre Ă©lĂ©ment Ă  prendre en compte est l’historique des relations. Le fait que Akka travaille depuis X annĂ©es avec tel ou tel groupe est trĂšs important. Les clients savent ainsi Ă  qui ils ont Ă  faire, ils ont confiance. Souvent, les ingĂ©nieurs peuvent ĂȘtre spĂ©cialisĂ©s pour un client (voir mĂȘme provenir de chez lui). Un Ă©lĂ©ment qui doit ĂȘtre trĂšs important dans l’obtention des contrats.


Ce qu’il faut retenir : Akka dĂ©pend donc principalement des dĂ©penses de R&D des grands constructeurs/Ă©quipementiers automobile ou aĂ©ronautique. Quand les affaires marchent bien dans ces secteurs, les grands groupes ont plein de projets de R&D et donc Akka en profite. Quand, c’est une pĂ©riode de disette, l’activitĂ© d’Akka tourne au ralenti, les projets sont en attente ou annulĂ©s. Le groupe dĂ©pend principalement du secteur automobile et aĂ©ronautique. Le groupe profite de deux tendances de fond : 1/ l’externalisation croissante de la R&D et 2/ la consolidation du secteur des entreprises d’ingĂ©nierie. Pour finir, le groupe a pour principaux concurrents Capgemini et Alten.


La direction : Est-ce que les dirigeants gĂšrent bien l’entreprise ? Est-ce que l’équipe dirigeante est en place depuis longtemps ?


Ici, point que je trouve trÚs positif, le groupe est toujours dirigé par son fondateur, Maurice Ricci. Plusieurs membres de la famille sont également membres du directoire.

A la diffĂ©rence d’un Vicat, oĂč la gestion semble un peu trop plan plan, Akka a fait de multiples acquisitions sur les derniĂšres annĂ©es et a affichĂ© une forte croissance.

Le groupe semble aussi flexible avec son dividende. Il est prĂȘt Ă  le rĂ©duire quand la situation le demande. En gros, toute la gestion du groupe ne semble pas tourner autour d’un dividende stable, mais semble plus focalisĂ©e sur la croissance, et le fait de crĂ©er un beau groupe indĂ©pendant d’ingĂ©nierie.


L’actionnariat / L’indĂ©pendance : Est-ce que cette entreprise a un/des actionnaire(s) de rĂ©fĂ©rence ? Est-ce quelle a un actionnaire qui contrĂŽle l’entreprise ? Est-ce que cette entreprise est dĂ©pendante de l’Etat ? Est-ce que cette entreprise a pour principal client l’Etat ?


Le groupe est dĂ©tenu Ă  43 % par la famille Ricci et le fondateur du groupe. Cela signifie que le groupe ne peut pas faire l’objet d’une OPA. Akka est donc une sociĂ©tĂ© familiale. GĂ©nĂ©ralement, c’est un bon point. Une sociĂ©tĂ© qui est dĂ©tenue par une famille a tendance Ă  privilĂ©gier le long terme et moins le court terme.


Les rĂ©sultats : Est-ce que le chiffre d’affaires est en croissance ? Est-ce que les rĂ©sultats sont attendus en croissance sur les prochaines annĂ©es ? Est-ce que l’entreprise est trĂšs rentable ?


Chiffre d’affaires & BĂ©nĂ©fices

Comme vous pouvez le constater ci dessous, la croissance du chiffre d’affaires du groupe a Ă©tĂ© plutĂŽt importante sur les derniĂšres annĂ©es (sauf en 2020). En 2020, le groupe a subit la crise dans l’aĂ©ronautique de plein fouet, ce qui a conduit le rĂ©sultat net Ă  passer dans le rouge. Le groupe est en train de prendre des mesures pour rĂ©duire ses coĂ»ts dans les branches les plus en difficultĂ©. Cependant, avec la reprise attendue en 2021 et 2022, et plus largement dans les secteurs de l’automobile et l’aĂ©ronautique, la croissance du groupe devrait repartir sur les prochaines annĂ©es.

Le dividende est ici une cerise sur le gùteau. Il a été stoppé en 2020 (chiffres 2019 sur le tableau pas bons) mais devrait revenir dÚs que la situation se normalisera.

Une marge d’exploitation plutît stable 👍

Hors crise, vous pouvez constater que le groupe a une marge d’exploitation plutĂŽt stable malgrĂ© la forte hausse du chiffre d’affaires. C’est pour moi un signe d’une bonne gestion financiĂšre.

Un endettement élevé ?

L’endettement du groupe a fortement augmentĂ© en 2020. La raison, l’acquisition de Data Respons pour 366M€. Cette acquisition a Ă©tĂ© annoncĂ©e en DĂ©cembre 2019, juste avant la crise du covid. Cet endettement qui Ă©tait soutenable a finalement Ă©tĂ© un peu trop important compte tenu du contexte de crise en 2020, ce qui a conduit le groupe a procĂ©der Ă  une augmentation de capital de 200M€ en octobre 2020.

Un augmentation de capital particuliĂšre đŸ’â€â™‚ïž

Cette augmentation de capital Ă©tait rĂ©servĂ©e Ă  certains investisseurs (la CNP et la famille Ricci) et a Ă©tĂ© souscrite Ă  un prix 43% plus Ă©levĂ© que le cours de bourse au moment de l’annonce, ce qui a Ă©tĂ© trĂšs bien perçu par la marchĂ©.

Tout d’abord, grñce à cette augmentation de capital, Akka va respecter se covenants sur sa dette, et donc ne sera pas sous pression des banques.

Secondo, c’est un trĂšs bon signal envoyĂ© au marchĂ©. Qu’un investisseur et la famille soit prĂȘt Ă  racheter des actions../ Ă  un prix bien plus Ă©levĂ© que le cours, est un signe de confiance envoyĂ© au marchĂ©. C’est le signe qu’ils anticipent que le cours de bourse peut fortement augmenter.


Ce qu’il faut retenir : On a donc un groupe qui semble globalement bien gĂ©rĂ©, mais qui a souffert de la crise en 2020. Par ailleurs, le timing de sa derniĂšre acquisition, et la hausse consĂ©cutive de son endettement, a conduit le groupe Ă  prendre des mesures drastiques pour rĂ©duire ses coĂ»ts et faire une augmentation de capital. Si la reprise est plus rapide que prĂ©vu, le groupe pourrait donc ressortir plus fort de cette crise, avec un endettement bien plus faible.


2/ Est-ce que l’action Akka est Ă  un bon prix ? đŸ€·â€â™‚ïž


Selon les projections des analystes, le groupe ne devrait revenir Ă  ses niveaux de 2019 qu’en 2022, ce qui au cours de bourse actuel, donne un PER de 12x les bĂ©nĂ©fices en 2022.

Comme vous pouvez le voir ci dessous, cela fait plusieurs années que le groupe se traite avec un PER proche des 19x les bénéfices.

Ces multiples de valorisation plus élevés que la moyenne sont justifiés par la forte croissance du groupe sur les derniÚres années.

Je ne pense pas que cette crise va remettre en cause les tendances de fonds du marché, en conséquence, il y a fort à parier que le groupe retrouve un rythme de croissance élevé dÚs que la reprise se confirmera chez ses principaux clients.

Ce qu’il faut retenir : La valorisation du groupe reflĂšte les difficultĂ©s actuelles, mais aussi une reprise trĂšs lente de l’activitĂ©. Cependant, si l’on envisage une reprise plus rapide de la demande dans les principaux marchĂ©s du groupe, la valorisation actuelle ne semble pas trĂšs Ă©levĂ©e, surtout pour une entreprise de croissance.

Et le newsflow ? —


3/ Est-ce que Akka va bĂ©nĂ©ficier d’un “newsflow positif” sur les prochaines annĂ©es ? âœ…đŸ”„


J’ai plutît tendance à penser que OUI.

Pourquoi ? Akka a subi de plein fouet le ralentissement dans les secteurs aĂ©ronautique et automobile. Cette baisse a Ă©tĂ© d’autant plus importante que les grands groupes n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  rĂ©duire drastiquement leurs dĂ©penses en prioritĂ© dans ce genre de dĂ©penses externes.

Aujourd’hui, l’activitĂ© dans l’industrie a touchĂ© son point bas et tous les PMI manufacturiers en Europe semble dĂ©montrer une forte reprise dans ces secteurs.

En consĂ©quence, le groupe pourrait fortement profiter d’une reprise dans l’aĂ©ronautique et l’automobile sur les 2 prochaines annĂ©es.

Par ailleurs, sur la situation financiĂšre, l’augmentation de capital a permis de lever les inquiĂ©tudes sur l’endettement. Et donc, si la reprise est plus forte que prĂ©vu, le groupe va presque ĂȘtre en situation de nouveau pouvoir faire des acquisitions, alors qu’il aurait normalement du ĂȘtre en phase de digestion de sa derniĂšre acquisition.

Le newsflow positif qui fera remonter le cours de Akka est donc :

  • Tous les signes de reprise dans l’industrie (PMI Manufacturier etc) ;

  • Reprise de l’activitĂ© dans l’aĂ©ronautique (Chez Airbus, Air France etc. + reprise du trafic aĂ©rien) ;

  • Redressement du marchĂ© automobile (Chez Renault, Daimler etc, chiffres des immatriculations etc.) ;

  • AmĂ©lioration de la situation financiĂšre (retour du dividende etc) ;

  • AmĂ©lioration de la situation sanitaire en France et en Allemagne ;

  • L’annonce d’un plan de restructuration (rĂ©duction des coĂ»ts) ;


En conclusion


Avec sa rĂ©cente augmentation de capital, le groupe semble dĂ©sormais prĂȘt Ă  profiter pleinement de la reprise. Le groupe ressort de la crise avec une meilleure situation financiĂšre (moins endettĂ©) et il va sans doute ressortir avec un petit peu moins d’effectifs, ce qui devrait drastiquement amĂ©liorer sa rentabilitĂ©.

Pour l’instant, les analystes semblent prudents sur la reprise, cependant, les dĂ©fis en termes de R&D restent nombreux dans l’automobile et dans l’aĂ©ronautique dans un contexte de plus en plus favorable Ă  l’électrique et Ă  l’amĂ©lioration de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique. Ce qui veut dire que les besoins en R&D de ces grands groupes restent trĂšs importants, et dĂšs que la reprise sera lĂ , la demande en consulting d’ingĂ©nierie pourrait fortement repartir.

Chez les 2 principaux concurrents (Capgemini et Alten), les commentaires sont encourageants sur une reprise d’activitĂ© forte d’ici la fin 2021. Si la reprise Ă©conomique est forte sur la pĂ©riode 2021/2022, et que, au travers des plans de relance, les principaux marchĂ©s du groupe (aĂ©ronautique et automobile) se redressent fortement, il ne semble pas dĂ©raisonnable d’anticiper d’ici 2-3 ans, un retour du cours de Bourse vers les 45 € (soit une hausse potentielle de +55 %, sans prendre en compte les dividendes). Ces 45 euros correspondent Ă  un retour des bĂ©nĂ©fices au niveau de 2019 avec un PER de 19x.

Compte tenu du profil de l’entreprise et du contexte actuel, l’action Akka est plutĂŽt adaptĂ©e aux profils Offensif et Dynamique, qu’au profil EquilibrĂ©. C’est une valeur Ă  dĂ©tenir sur plusieurs annĂ©es dans un PEA.

Pour les amateurs de sensations fortes 🚀

Bien que je n’aime pas les Turbos, je me sentais obligĂ© de vous dire qu’il en existe quelques-uns sur Akka chez SociĂ©tĂ© gĂ©nĂ©rale. (👉 lien)


À votre tour !


  1. Avez-vous des entreprises en tĂȘte dans lesquelles vous avez envie d’investir ? Dites moi en commentaire, on en parle !

  2. Vous pensez que cette Ă©dition peut servir Ă  quelqu’un ? Cliquez sur le petit coeur ❀ et partagez :

Share Fortress Club


J’espĂšre que ce 30e “dossier spĂ©cial” avec un exemple concret vous aura aidĂ© Ă  mieux comprendre certains concepts.

Si vous avez la moindre question, n’hĂ©sitez pas Ă  m’écrire Ă 

mathieu@fortress-newsletter.com

Je vous répondrai avec grand plaisir !

Mathieu


Et n’oubliez pas
 Soyez conscient(e) des risques.

Tous les investissements (en bourse ou ailleurs) comportent des risques de perte en capital. Plus un investissement peut rapporter, plus il est risquĂ©. N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin. Les informations prĂ©sentĂ©es dans notre newsletter ou sur notre site vous sont communiquĂ©es Ă  titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat. Cette newsletter est faite pour ceux qui souhaitent se lancer dans le monde de l’investissement. Il est primordial de toujours rĂ©flĂ©chir avant d’agir dans ce domaine.