#33 Dossier : Faut-il investir dans Netflix ? đŸ“ș - 🔓

  
0:00
-17:56

Bonjour Ă  toutes & Ă  tous đŸ€—

Dans cette Ă©dition, nous allons voir si Netflix đŸ‡ș🇾 est une bonne idĂ©e d’investissement 📈 ? Faut-il avoir du Netflix dans son Compte Titre pour le long terme ou juste Ă  court terme ? Faut-il Ă©viter d’investir dans Netflix ?

Le but de cette Ă©dition est de vous donner un exemple concret et de mettre en application Les 3 questions que vous devez systĂ©matiquement vous poser quand vous souhaitez acheter une action en Bourse.

Mon but est de vous donner une grille de lecture que vous pourrez adapter à vos futurs investissements. Libre à vous de trouver cette idée bien ou pas.

Assez parlé, passons au concret !



RĂ©sumĂ© de l’article : (Temps de lecture 1 minute)

Cette semaine, je n’avais pas de conviction forte pour faire un dossier. Je pensais Ă  Netflix depuis un petit moment, mais c’est seulement en voyant dans ma rue cette semaine, 3 mamies parlant de comment s’abonner Ă  “Nest flix” que je me suis motivĂ© Ă  vous en parler. 🙃

La revue complĂšte —


Netflix c’est quoi ? đŸ•”ïž


Netflix est spĂ©cialisĂ© dans les prestations de diffusion en ligne de films et de sĂ©ries tĂ©lĂ©visĂ©es en flux continu sous abonnement. Les membres, moyennant un tarif mensuel, ont accĂšs Ă  du contenu illimitĂ© et Ă  la demande sur leurs ordinateurs, leurs tĂ©lĂ©phones portables, leurs tĂ©lĂ©viseurs ou sur d'autres dispositifs (Xbox 360, PS3, Wii, Blu-Ray, etc.) connectĂ©s Ă  Internet. En outre, le groupe dĂ©veloppe une activitĂ© de location de DVD et de Blu-ray par correspondance. Le chiffre d’affaires par type de revenus se rĂ©partit comme suit :

  • Revenus d'abonnements en streaming (99%) ;

  • Revenus issus de location de DVD (1%).

À fin 2020, Netflix, Inc. compte 203,7 millions d'abonnĂ©s.

56,6% du chiffre d’affaires est rĂ©alisĂ© Ă  l'international.


Ce qu’il faut retenir : C’est une entreprise de streaming vidĂ©o. Tous ses revenus (99%) viennent du streaming, et donc, je ne vais pas aborder son business de location de DVD. 🙃

Fini les prĂ©sentations, au boulot —


1/ Est-ce que Netflix est une “bonne entreprise” ? ✅


Tout d'abord, les produits : Que fait l’entreprise ? Est-ce que ses produits sont d’avenir ? Comment se dĂ©marque-t-elle de la concurrence ? Ses produits sont-ils meilleurs que tout le monde ?

Le secteur : Est-ce que l’entreprise Ă©volue dans un secteur d’avenir ? Ou un secteur classique ? Ou encore dans un secteur en dĂ©clin ? OĂč sera ce secteur dans 5 ans ? dans 10 ans ?


Pour la petite histoire 📖

Vous le savez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ , mais Netflix a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 1997. À l’origine, c’était une entreprise de location de DVD par correspondance 💌 
 qui a par la suite pivotĂ© en 2007 pour devenir une entreprise de streaming. Netflix est devenu international en 2010 et a crĂ©Ă© sa premiĂšre sĂ©rie originale en 2013. Depuis 2016, Netflix est disponible partout dans le monde, sauf en Chine.

L’objectif de l’entreprise đŸ„…

Netflix a la conviction que le streaming va remplacer les chaßnes de télévision, et veut rester le leader dans ce domaine.

Leur conviction est que les gens aiment les Ă©missions tĂ©lĂ©visĂ©es mais pas la tĂ©lĂ©vision linĂ©aire, avec des programmes Ă  des heures prĂ©cises etc. Pour eux, le streaming, qui est Ă  la demande et personnalisĂ© doit remplacer les chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision.

Pour eux, les changements de cette magnitude sont rares. Il y a eu le passage de la radio Ă  la tĂ©lĂ©vision dans les annĂ©es 50. Depuis les annĂ©es 2000, c’est le streaming qui est en train de prendre le pas sur la tĂ©lĂ©vision traditionnelle grĂące Ă  la flexibilitĂ© qu’offre internet.

Un secteur en croissance 🚀

Globalement, le streaming est en croissance rapide. Il profite d’un accĂšs Ă  internet de plus en plus rĂ©pandu et de plus en plus rapide, mais Ă©galement d’une plus grande pĂ©nĂ©tration d’outils facilitant la consommation de streaming (TV connectĂ©e etc).

Le streaming connaĂźt Ă©galement un grand succĂšs grĂące Ă  sa flexibilitĂ© et son contenu Ă  la demande. Les utilisateurs peuvent regarder ces programmes quand ils le souhaitent, d’oĂč ils le souhaitent.

Ce qu’il faut retenir : Il est donc plutĂŽt Ă©vident que Netflix est dans un secteur d’avenir. L’avenir, c’est le streaming, le “à la demande” et le “personnalisĂ©â€. C’est un secteur qui va continuer de prendre de plus en plus de place dans nos vies, d’autant que dĂ©mographiquement, les jeunes gĂ©nĂ©rations sont trĂšs friandes de ce genre de services, vs les moins jeunes gĂ©nĂ©rations.

La concurrence 🏁

Netflix est historiquement en concurrence contre la tĂ©lĂ©vision. Je parle ici des chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision classiques, et de leurs services de streaming. Aujourd’hui, toutes les chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision ont des sites ou apps de Replay. C’est la concurrence historique.

Netflix a aussi des concurrents directs (ie qui font sensiblement la mĂȘme chose). Je parle ici de toutes les plateformes de streaming qui fonctionnent sur le mĂȘme modĂšle. Netflix reste pour le moment le leader incontestĂ©, mais le secteur s’est Ă©toffĂ© rĂ©cemment avec l’arrivĂ©e de Disney+, WarnerMedia, Discovery etc. Netflix s’attendait Ă  cette montĂ©e de la concurrence, c’est pour cette raison qu’ils ont bridĂ© un peu leur rentabilitĂ© pour investir et diversifier encore plus leur contenu.

En rĂ©alitĂ©, Netflix est aussi en concurrence contre tous les loisirs qu’on peut faire sur son temps libre. Ça peut ĂȘtre la TV, mais ça peut aussi ĂȘtre regardĂ© un DVD ou un match de foot, lire un livre, jouer Ă  un jeu vidĂ©o, surfer sur internet, sortir avec des amis etc. À ce titre, Netflix prend une petite part de votre temps de loisir et de votre argent, et espĂšre, grĂące Ă  son contenu de qualitĂ©, prendre une part plus grande de ce gĂąteau Ă  l’avenir.

Comment Netflix se diffĂ©rencie ? 🆕

Principalement grĂące Ă  son contenu. Netflix fait tout pour avoir du contenu exclusif et diffĂ©rentiant. C’est pour cette raison que Netflix doit investir sans cesse dans la production ou l’achat sous licence de contenu.

Cependant, malgrĂ© du contenu dans tous les genres, pour tous les publics, les contenus ne sont pas forcĂ©ment comparables. (Vous pouvez faire 50 films de science-fiction dans l’espace, rien ne remplacera Star Wars). Et donc, il est fort probable que dans le futur, les consommateurs ne soient pas abonnĂ©s Ă  un service en particulier mais Ă  plusieurs en mĂȘme temps
 complĂ©mentaires.

Aujourd’hui, on peut dire que Netflix a une longueur d’avance d’un point de vue contenu, mais qu’il existe des concurrents sĂ©rieux (surtout Disney). Pour garder cette avance le groupe doit sortir continuellement du bon contenu qui va retenir les abonnĂ©s, et attirer les non-abonnĂ©s. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, Netflix arrive pour le moment Ă  produire beaucoup de sĂ©ries qui marchent. 👇

Pour vous donner un ordre d’idĂ©e, lors de sa derniĂšre publication, Netflix a dĂ©clarĂ© ĂȘtre en Post-production (le montage) sur prĂšs de 500 titres
 et a prĂ©vu de publier un nouveau film fait maison par semaine en 2021. C’est Ă©norme đŸ€Ż

Dernier point sur la technologie đŸ–„

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le groupe continu d’investir massivement en Recherche et DĂ©veloppement annĂ©e aprĂšs annĂ©e (ps: ici c’est tous les investissements hors contenus). Cela veut dire que malgrĂ© sa position de leader, le groupe cherche toujours Ă  innover, Ă  rendre son produit meilleur. C’est un signe que le groupe ne relĂąche pas la garde, et qu’il veut continuer de mener la course en tĂȘte. (Au passage je vous conseille de faire un tour sur le site investisseur de Netflix lien, car il est super bien fait, sans doute un signe qu’ils ont le souci du dĂ©tail).


Ce qu’il faut retenir : On a donc une entreprise qui est leader dans un secteur d’avenir, le streaming. Cette entreprise a dĂ©passĂ© les 200 millions d’abonnĂ©s en 2020 et compte reprendre un rythme de croissance important en 2021, mĂȘme s’il pourrait ralentir un peu. Le groupe anticipe 6 millions de nouveaux abonnĂ©s au premier trimestre 2021 contre 15,8 millions au premier trimestre 2020 (dĂ©but confinement).

Cette position de leader (en nombre d’abonnĂ©s) lui permet d’investir massivement dans la crĂ©ation de nouveaux contenus, ce qui rend Netflix chaque jour un peu plus fort. Concurrencer Netflix signifie avoir un contenu diffĂ©rentiant. Étant donnĂ© l’énorme quantitĂ© de contenus qu’arrive dĂ©sormais Ă  produire Netflix, j’ai tendance Ă  penser que seuls les grands (surtout Disney) vont arriver Ă  vraiment concurrencer (un jour) le groupe.

Pour moi, Netflix reste en avance par rapport à la concurrence, en termes de quantité de contenus (tout le temps énormément de nouveauté), mais aussi en termes de technologie.

👉 Plus Netflix aura d’abonnĂ©s, plus le groupe pourra investir dans de nouveaux contenus et plus il sera dur de le concurrencer.


La direction : Est-ce que les dirigeants gĂšrent bien l’entreprise ? Est-ce que l’équipe dirigeante est en place depuis longtemps ?


Le groupe est toujours dirigĂ© par son fondateur, Reed Hasting, qui dĂ©tient encore 1,11% de l’entreprise. Le PDG n’a que 60 ans mais semble dĂ©jĂ  partager le pouvoir (avec un Co-CEO depuis peu). J’ai donc plutĂŽt ici un a priori positif de voir le fondateur toujours aux manettes, mais en partageant le pouvoir et en s’entourant de gens brillants.


L’actionnariat / L’indĂ©pendance : Est-ce que cette entreprise a un/des actionnaire(s) de rĂ©fĂ©rence ? Est-ce quelle a un actionnaire qui contrĂŽle l’entreprise ? Est-ce que cette entreprise est dĂ©pendante de l’Etat ? Est-ce que cette entreprise a pour principal client l’Etat ?


Mis Ă  part le CEO qui dĂ©tient 1,11% du capital, il n’y a pas d’actionnaires de rĂ©fĂ©rence. Je n’ai pas de point spĂ©cifique Ă  soulever ici.


Les rĂ©sultats : Est-ce que le chiffre d’affaires est en croissance ? Est-ce que les rĂ©sultats sont attendus en croissance sur les prochaines annĂ©es ? Est-ce que l’entreprise est trĂšs rentable ?


Chiffre d’affaires & BĂ©nĂ©fices

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, les rĂ©sultats du groupe ont fortement augmentĂ© ces derniĂšres annĂ©es. En 2020, la croissance du chiffre d’affaires du groupe a Ă©tĂ© de +24% (vs 2019), tandis que le bĂ©nĂ©fice d’exploitation (operating income) a augmentĂ© de +76%.

Ce qu’il faut retenir : illustration 👆 de 👉 Plus l’entreprise accroĂźt ses ventes, plus elle devient rentable, et ce, malgrĂ© le fait d’investir toujours plus en absolu dans de nouveaux contenus.

La gestion des marges 📊

Le nerf de la guerre dans ce type de business c’est la gestion des marges.

L’objectif de Netflix est d’accroĂźtre continuellement ses marges sur les prochaines annĂ©es. Sa marge d’exploitation Ă©tait de 7% en 2017, 10% en 2018, 13% en 2019 et 18% en 2020. Netflix espĂšre atteindre les 20% en 2021. AprĂšs 2021, le groupe espĂšre toujours continuer d’augmenter ses marges, d’en moyenne 300 points de base (0,30%) par an.

Netflix le rĂ©pĂšte souvent, ils ne sont pas pressĂ©s d’augmenter leurs marges car ils veulent continuer d’investir massivement dans de nouveaux contenus pour rester le leader au niveau mondial.

Un point important Ă  comprendre, la gestion des marges est pilotĂ©e. Alors que le groupe connaĂźt un peu Ă  l’avance son chiffre d’affaires (son nombre d’abonnĂ©s), il choisit combien il veut investir sur cette pĂ©riode (les sommes qu’il va allouer Ă  produire ou acheter des contenus), ainsi, il peut piloter assez bien sa marge. Netflix peut par exemple choisir de moins l’augmenter une annĂ©e s’il a besoin d’investir dans de nouveaux films.

Un autre levier d’amĂ©lioration des marges 👉 la fin du partage de compte. Netflix est en train de mettre au point une technologie pour mettre fin au partage de compte (de mot de passe). Si le groupe arrive Ă  le mettre en place, cela pourrait soutenir la croissance de ses abonnĂ©es (et donc, de ses bĂ©nĂ©fices).

Un endettement élevé ?

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, l’endettement de Netflix a augmentĂ© ces derniĂšres annĂ©es, avec une dette nette proche des 9 milliards en 2021.

En rĂ©alitĂ©, cet endettement est parfaitement sous contrĂŽle. Cette hausse de l’endettement est due non pas Ă  un besoin de cash, mais Ă  une bonne gestion du bilan. Netflix a prĂ©fĂ©rĂ© profiter des taux bas et s’endetter Ă  moindre coĂ»t, plutĂŽt que d’utiliser leur propre trĂ©sorerie. L’endettement rĂ©el du groupe est proche des 17 milliards de dollars, mais il a aussi en banque 8,2 milliards de dollars de trĂ©sorerie.


Ce qu’il faut retenir : On a donc une entreprise dĂ©jĂ  rentable, et qui amĂ©liore chaque annĂ©e sa rentabilitĂ©. Le nerf de la guerre pour Netflix c’est le nombre de nouveaux abonnĂ©s. C’est en grande partie grĂące aux nouveaux abonnĂ©s que Netflix va amĂ©liorer ses marges et augmenter fortement ses bĂ©nĂ©fices.

C’est plus particuliĂšrement le rythme de croissance de ces nouveaux abonnĂ©s qui dĂ©termine tout le reste.


2/ Est-ce que l’action Netflix est Ă  un bon prix ? đŸ€·â€â™‚ïž


L’action Netflix est Ă©videmment trĂšs chĂšre (PER de 52x les bĂ©nĂ©fices en 2021). Cependant, c’est selon moi justifiĂ© par la forte croissance du groupe et son immense potentiel d’amĂ©lioration des marges. Comme c’est une entreprise affichant une forte croissance, il faut se projeter plus loin pour voir si l’action est chĂšre
 ou pas.

Vous pouvez constater qu’en 2023, le groupe pourrait avoir, compte tenu des estimations du consensus, un PER de 30x les bĂ©nĂ©fices (qui est en gros le PER actuel des GAFA). Ce PER prend en compte une croissance de prĂšs de +67% du rĂ©sultat d’exploitation sur les 3 prochaines annĂ©es (+19% par an), ce qui semble atteignable alors que ce mĂȘme rĂ©sultat d’exploitation a augmentĂ© de +76% sur la seule annĂ©e 2020.

Si l’entreprise arrive Ă  surpasser les estimations de bĂ©nĂ©fices du consensus, la valorisation actuelle du titre pourrait ĂȘtre une opportunitĂ©.

Ce qu’il faut retenir : La poursuite de la croissance du nombre d’abonnĂ©s, et surtout le rythme de croissance du nombre d’abonnĂ©s, va ĂȘtre primordiale pour l’action Netflix. Avec un PER de 30x les bĂ©nĂ©fices en 2023, sur des estimations du consensus qui semblent prudentes, le titre ne paraĂźt pas excessivement cher, alors que c’est une activitĂ© dĂ©jĂ  trĂšs rentable et en forte croissance, et que le groupe est en position de leader sur son marchĂ©.

Et le newsflow ? —


3/ Est-ce que Netflix va bĂ©nĂ©ficier d’un “newsflow positif” sur les prochaines annĂ©es ? âœ…đŸ”„


OUI & NON.

✅ Oui car le marchĂ© de Netflix est portĂ© par une tendance de fond, celle d’une croissance du streaming aux dĂ©pens de la tĂ©lĂ©vision traditionnelle. Cette tendance ne va que s’accentuer dans le futur en raison de la dĂ©mographie, mais aussi en raison d’une plus grande pĂ©nĂ©tration d’un internet haut dĂ©bit partout dans le monde. Dans ce contexte, Netflix a de fortes chances d’arriver Ă  faire croĂźtre son nombre d’abonnĂ©s, plus ou moins rapidement sur les prochaines annĂ©es/la prochaine dĂ©cennie.

✅ Oui aussi, car, compte tenu de cette croissance du nombre d’abonnĂ©s, le groupe pourrait fortement augmenter ses bĂ©nĂ©fices (en proportion bien plus que son chiffre d’affaires).

❌ Non car j’ai une crainte Ă  court terme, celle d’un effet post-covid. Ma principale crainte est que malgrĂ© une tendance de fond indĂ©niablement positive, Netflix pourrait subir un fort ralentissement Ă  court terme en raison de la rĂ©ouverture des Ă©conomies, bars restaurants etc. Pour moi, aprĂšs avoir passĂ© des mois sans sortir.. sans voir trop de personnes
 en Ă©tant en somme un peu obligĂ© de regarder Netflix pour s’occuper, j’ai un peu peur que la tendance du nombre de nouveaux abonnĂ©s ralentisse Ă  court terme.


En conclusion


HBO, qui a Ă©tĂ© le prĂ©curseur de la tĂ©lĂ©vision payante aux US, n’a jamais vraiment Ă©tĂ© inquiĂ©tĂ© par la concurrence, et n’a vu sa rentabilitĂ© que s’amĂ©liorer au fil des ans. J’ai donc tendance Ă  penser qu’il va se passer la mĂȘme chose avec Netflix.

MalgrĂ© le fait que Netflix vient de dĂ©passer la barre des 200 millions d’abonnĂ©s, le groupe va continuer d’investir massivement dans des nouveaux contenus, toujours plus variĂ©s, afin de garder son avance sur la concurrence, et toujours proposer des nouveautĂ©s Ă  ses abonnĂ©s.

MĂȘme si cette croissance pourrait ralentir un peu Ă  court terme du fait d’un effet post-covid, la tendance long terme reste trĂšs favorable au groupe. De plus, mĂȘme si la concurrence gagne en importance, il y a fort Ă  parier que les consommateurs cumulent des abonnements, plutĂŽt qu’ils n’en gardent qu’un seul.

Pour finir, si le groupe arrive Ă  maintenir une croissance importante en produisant toujours plus de sĂ©ries ou de films Ă  succĂšs, les estimations de bĂ©nĂ©fices du consensus pourraient ĂȘtre dĂ©passĂ©es. En consĂ©quence, la valorisation du groupe, mĂȘme si elle est Ă©levĂ©e Ă  l’instant T, n’est peut-ĂȘtre pas si Ă©levĂ©e pour des investisseurs de long terme.

Pour moi, Netflix, c’est un Amazon (le challenger du secteur), et Disney, c’est Walmart (les acteurs historiques qui se mettent à la page).

Sur le premier trimestre 2021, le groupe anticipe 6 millions de nouveaux abonnĂ©s. MĂȘme si la vaccination a fortement progressĂ© aux US, la situation n’avance pas aussi vite ailleurs dans le monde, notamment en Europe. Quand on sait que 83% des nouveaux abonnĂ©s en 2020 ne sont pas originaires d’AmĂ©rique du Nord, l’amĂ©lioration de la situation sanitaire aux US ne me rend pas inquiet sur Netflix. La croissance de Netflix est dĂ©sormais principalement hors AmĂ©rique du Nord.

Et donc, j’ai tendance Ă  penser que Netflix va conforter sa place de leader incontestĂ© du marchĂ© du streaming vidĂ©o payant et pourrait profiter d’économie d’échelles importantes, ce qui pourrait faire augmenter de maniĂšre importante ses bĂ©nĂ©fices !

Si Netflix continue d’attirer un nombre toujours plus important de consommateurs grĂące au renouvellement permanent de son contenu, il est parfaitement possible que le cours de Bourse touche les 700/800 dollars d’ici 3 Ă  5 ans (soit une hausse potentielle de +44 %). D’autant que de nombreux Brokers rĂ©putĂ©s ont des objectifs de cours importants, Morgan Stanley (700$), Barclays (650$), Deutsche Bank (600$), JPMorgan (685$). Ces 750$ correspondent Ă  un doublement du bĂ©nĂ©fice par action d’ici 2023 avec un PER de 40x.

Compte tenu du profil de l’entreprise et du contexte actuel, l’action Netflix est plutĂŽt adaptĂ©e aux profils Offensif et Dynamique, qu’au profil EquilibrĂ©. C’est une valeur Ă  dĂ©tenir sur plusieurs annĂ©es dans un Compte titre.


Comment jouer le rebond du titre ? 📈

Pour les tradi 🏎

L’action Netflix est Ă  dĂ©tenir dans un Compte titre. C’est une valeur Ă  dĂ©tenir sur le long terme (2-5 ans).

L’action Netflix est cotĂ©e sur le NASDAQ sous le code “NFLX”.

Pour les amateurs de sensations fortes 🚀

Vous pouvez jouer le rebond du titre via 2 warrants de chez Citi et Morgan Stanley (Morgan Stanley seulement chez Bourse Direct & Interactive Broker), dans un compte titre.

  • Le Warrant Call Netflix 780$ Ă  juin 2022 (code 13ONC 👉 lien ici)

  • Le Warrant Call Netflix 800$ Ă  dĂ©cembre 2022 (code MA4NM7 👉 lien ici)

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu’est un warrant đŸ’č, vous pouvez (devez ?) lire notre dossier qui explique tout ce qu’il faut savoir sur les warrants, et comment s’en servir intelligemment. (Dossier 👉 lien ici)


Si vous avez aimĂ© ce post, pensez Ă  cliquer sur le petit cƓur (sous le titre), ça m’encourage Ă©normĂ©ment !


J’espĂšre que ce 33e “dossier spĂ©cial” avec un exemple concret vous aura aidĂ© Ă  mieux comprendre certains concepts.

Si vous avez la moindre question, n’hĂ©sitez pas Ă  m’écrire Ă 

mathieu@fortress-newsletter.com

Je vous répondrai avec grand plaisir !

Mathieu


Et n’oubliez pas
 Soyez conscient(e) des risques.

Tous les investissements (en bourse ou ailleurs) comportent des risques de perte en capital. Plus un investissement peut rapporter, plus il est risquĂ©. N’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin. Les informations prĂ©sentĂ©es dans notre newsletter ou sur notre site vous sont communiquĂ©es Ă  titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat. Cette newsletter est faite pour ceux qui souhaitent se lancer dans le monde de l’investissement. Il est primordial de toujours rĂ©flĂ©chir avant d’agir dans ce domaine.